Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Gymnocalycium (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinaae

 Genre Gymnocalycium, Pfeiffer ex Mittler 1844

 Sous-genre: Macrosemineum

   Nom scientifique:  Gymnocalycium denudatum 

(Link & Otto) Mittler 1844

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distributions:  Argentine (Corrientes, Misiones), Brésil (Rio Grande do Sul), Paraguay, Uruguay.

Etymologie:  Gymnocalycium, du Grec "gymnos" = nu et "calyx" = calice (caractère morphologique de la fleur);

denudatum, du Latin "denudatum" =  dénudé, dépouillé.

Basionyme:  Echinocactus denudatus.

Synonymes:  Cereus denudatus, Gymnocalycium paraguayense.

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenu au sec. 

Exposition: lumière vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.  

 

L'aspect "rougeâtre de l'épiderme" apparait si le cactus est placé en plein soleil. C'est une adaptation normale de la plante au soleil. Si le cactus est ensuite placé à la lumière vive mais le sans soleil direct, l'épiderme redevient vert et l'aspect rougeâtre disparait.

 

 

Floraison en Juillet.

 

-------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1) Gymnocalycium denudatum

D'après "Cactus, Atlas Illustré", Collection "approches de la nature", texte de Rudolf Subik et illustration de Jirina Kaplicka, Editions Grund 1969, p115.

 

 

2) Gymnocalycium denudatum

Description: cactée globuleuse à l'apex déprimé, se ramifiant quelquefois jusqu'à 15 cm de diamètre pour 10 cm de hauteur. Tige d'un vert brillant; côtes larges, à sillons transversaux et caractérisés par des renflements (ou "mentons") à la base de l'aréole. Aiguillons caractéristiques, arachnéiformes (en forme d'araignée), peu nombreux, apprimés, tortueux, jaunâtres, devenant gris avec le temps. Fleurs à long tube, d'un blanc pur (à rosé selon certains auteurs). Dans la nature, Gymnocalycium denudatum a une aire de distribution assez vaste, croissant à l'ombre, dans des savanes ou des prairies herbeuses.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 3, Fiche 94.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Cephalocereus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Echinocereinae

 Genre Cephalocereus, Pfeiffer 1838 

 Nom scientifique:  Cephalocereus senilis 

(Haworth) Pfeiffer 1838

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Mexique  (Hidalgo, Veracruz).

Etymologie:  Cephalocereus, du Grec  "kephalé" = tête (allusion à la forme du céphalium sur les sujets agés) et du Latin, "cereus" = cierge ;

senilis, du Latin "senilis" = vieillard.

Le céphalium étant la partie terminale d'une tige dont les poils et les soies forment un manchon porteur de fleurs.

Basionyme:  Cactus senilis

Noms vernaculaires:  Barbe de vieillard, Tête de vieillard, Vieux mexicain.

Température minimale:  - 10 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  espèce à croissance lente. Nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1) Cephalocereus senilis

Morphologie:  Cephalocereus senilis peut atteindre 15 m de hauteur et 45 cm de diamètre. Cette performance lui demandera près d'un siècle dans son habitat naturel. En Europe, sa tige vert clair puis grisâtre restera d'une taille plus modeste (40 à 60  cm environ). Exceptionnellement ramifiée dès la base, elle porte de 20 à 30 côtes crénelées et peu saillantes. Presque jointives, les aréoles feutrées sont ornées d'une vingtaine de poils ondulés, blanc ou gris dont la longueur varie de 5 à 30 cm suivant l'âge de la plante. S'y ajoutent de 1 à 5 aiguillons centraux jaunâtres, sagittés et longs de 4 cm au maximum.  Cephalocereus senilis est adulte lorsqu'il atteint une hauteur de 6 mètres. Se forme alors un céphalium, d'abord latéral, puis englobant tout l'apex. Constitué de poils bruns et de soies dérivant des aréoles, ils portent des fleurs nocturnes jaunes teintées de rose et longues de 8 cm environ.

D'après "Guide de l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p32-33.

 

2)

Référence: Succulentes, N°1, Février 2001.

 

3)

Cephalocereus senilis

Habitat: Mexique (Guanajuato, Hidalgo, Puebla).

Cette cactée à longues mèches de poils blancs a reçu le nom de "Cierge tête de vieillard"; de forme colonnaire, elle est très estimée des collectionneurs. Malheureusement, les exemplaires figurant dans les collections sont relativement de petite taille, car la croissance est très lente; en tout état de cause, ils ne donnent aucune idée des dimensions énormes que cette espèce est capable d'atteindre dans son pays d'origine. Sur les collines et jusque sur les versants escarpés de gorges brûlantes, les tiges épaisses de ce Cephalocereus qui brillent au soleil d'un éclat blanchâtre s'élèvent à 10-15 m. La floraison ne commence que lorsque la plante a atteint une hauteur de 6 m environ. Alors se forme le céphalium, qui au début, est souvent unilatéral pour recouvrir bientôt la totalité du sommet. Les poils sont plus courts et entremêlés de laine, ils entourent comme d'une toison l'extrémité de la tige; c'est là qu'apparaissent, en petit nombre seulement, les fleurs roses qui s'ouvrent de nuit et dont la longueur est d'environ 5 cm.

Référence: "Cactées", Walter Kupper, Pia Roshardt, (p90-91, édition française), Edition Silva Zucich, 1ère Ed 1954.

 

4) Cephalocereus senilis

D'après "Cactus, Atlas Illustré", Collection "approches de la nature", texte de Rudolf Subik et illustration de Jirina Kaplicka, Editions Grund 1969, p83.

 

5)

Photo: Bill & Yvonne Tree

Référence: British Cactus & Succulent Journal, N°3, Volume 14, June 1996, p137.

 

6) Cephalocereus senilis

Description: cactée céréiforme colonnaire généralement ramifiée depuis la base mesurant jusqu'à 15 m de hauteur pour 40 cm de diamètre, à l'épiderme vert clair devenant grisâtre, presque complètement occulté par les poils. De 12 à 30 côtes aux aréoles très rapprochées. Jusqu'à une trentaine d'aiguillons séteux, formant de longs poils blancs à grisâtres, plus ou moins frisés et hirsutes. Céphalium très laineux, apparaissant à la maturité des plantes un peu en dessous du sommet des tiges. Fleurs nocturnes blanc-jaunâtre.

Dans la nature, Cephalocereus senilis vit en colonies dans des ravins, en compagnie d'autres cactées et succulentes.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes. Série 16, Fiche 1452.

© Edisud, Aix (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé) 1995.

 

 

7) Habitat

Zones montagneuses, parfois abruptes des ravins. On trouve les Cephalocereus par milliers, poussant sur un sol argilo-calcaire très aride. Leurs conditions de vie sont extrêmement dures, ils doivent supporter des températures très élevées, amplifiées par la réverbération  d'un sol blanchâtre dû à la présence de schiste crayeux.

 

Référence:  Connaissance des succulentes et xérophytes du monde, Francis Bugaret, Edisud, 2ème édition 2015, p 246.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Hatiora (Cactaceae), #Rhipsalis (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Hatiora, Britton & Rose in Bail, 1915

 Nom scientifique:  Hatiora salicornioides

(Haworth) Britton & Rose ex L.H. Bailey 1915

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

  Rhipsalis salicornioides, Haworth 1819

 

Distribution:  Brésil (Bahia, Espirito Santo, Minas Gerais, Parana, Rio de Janeiro, Sao Paulo).

Etymologie: Hatiora, anagrame du nom de genre invalide Hariota en l'honneur de Thomas Hariot (1560-1621), astronome et mathématicien Anglais, ayant effectué de nombreux voyages d'Histoire Naturelle (Cactaceae) ;

salicornioides, du Grec "-oides" = ressemblant à et pour le genre Salicornia, par rapport à la forme des tiges.

(Rhipsalis, du Grec "rhips" = jonc, tresse,  suite à l'aspect entrelacé des tiges).

Basionyme: Rhipsalis salicornioides, Haworth 1819.

Nom vernaculaire anglais: beer bottle cactus.

Température minimale:  5° C.

Exposition:  à l'ombre. 

Culture:  cactus épiphyte et terrestre. Sa croissance est assez rapide. Nécessite un substrat de type orchidées drainant avec du sable. Arroser normalement de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver. Se bouture très facilement à partir des tige dans un mélange terreau-sable (50-50). Culture à mi-ombre en plein été et brumisations régulières.

 

 

 

Floraison à la fin de l'hiver de Février au printemps. Au départ les boutons floraux sont oranges, puis la fleur devient jaune quand elle s'ouvre. La floraison dure au moins un mois.

 

Observations au microscope

Epiderme de la tige (100 X)

Epiderme 100 X etat frais Hatiora

 

Stomate (400 X)

Stomate 400 X etat frais Hatiora

 

----------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1) Hatiora Britton & Rose, Standard Cycl. Hort. Bailey (3): 1432 (1915) 

Espèce type: Rhipsalis salicornioides Haworth

Distribution: Brésil

Synonymes: Epiphyllum subg. Epiphyllopsis  Berger, Kakten 97 (1929);

Epiphyllopsis  (Berger) Backeberg & Knuth, Kaktus-ABC 158 (1935);

Pseudozygecactus Backeberg, Blätt. Kakt.-forsch. 5 (6): Diagnosen (1938);

Rhipsalidopsis Britton & Rose, The Cacaceae 4: 209 (1923).

Hatiora ressemble aux Rhipsalis. Tous les segments des pousses sont strictement déterminés. Fleurs colorées toujours terminales, avec une aréole composée. Fruit rondelet ou anguleux.

 

2) Hatiora subg. Hatiora

Hatiora salicornioides (Haworth) Britton & Rose, Stand. Cycl. Hort. Bailey 3: 1433 (1915)

Basionyme: Rhipsalis salicornoides, Haworth, Suppl. Pl. Succ. 83 (1819). Presque tous les auteurs utilisent le nom corrigé salicornioides.

Synonymes: Cactus salicornioides (Haworth) Link & Otto, Icon. Pl. Select. Hort. Berol. 49 (1820);

Hariota salicornioides (Haworth) De Candolle, Mém. Cact. 27 (1834).

Type: Indes occidentales, cult. avant 1818 par Loddiges, prob. non conservé.

Néotype (Barthlott & Taylor 1995): Collectionné au Brésil, par M. Bowie et Cunningham 1816" cult. hort. Kew, aquarelle de T. Duncanson (K).

1.1 Hatiora salicornioides fa. salicornioides

1.2 Hatiora salicornioides fa. cylindrica

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 54 et 55, Succulentes, Spécial 2006.

 

3) Hatiora salicornioides 

Description: cactée épiphyte, buissonnante, à tiges dressées ou suspendues, très ramifiées, jusqu'à 40 cm de longueur. Tiges dénudées, divisées en articles ayant la forme de massue; aréoles peu nombreuses, glabres, sauf celles de l'apex, feutrées. Petites fleurs variant du jaune à l'orange, apparaissant sur l'aréole terminale de la tige.

Dans son habitat naturel, Hatiora salicornioides vit dans les forêts ombrophiles du sud du Brésil, sur le tronc des arbres, et bénéficie d'une humidité atmosphérique importante.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 3, Fiche 99.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Gymnocalycium (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinaae

Genre: Gymnocalycium Pfeiffer ex Mittler 1844

Sous-genre: Gymnocalycium

Nom scientifique: Gymnocalycium calochlorum

(Böedeker) Y. Itô 1952

(Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Gymnocalycium calochlorum var. proliferum (Backeberg) Backeberg 1959

 

Numéro de collecte: P109, correspondant au cactus présenté ici.

Collecteurs: Jörg and Brigitte Piltz,

Espèce: Gymnocalycium calochlorum proliferum,

Localité: Argentine, Cordoba (Nono 1000 m).

 

Distribution: Argentine (Cordoba).

Etymologie: Gymnocalycium, du Grec "gymnos" = nu et "calyx" = calice, par rapport au caractère morphologique de la fleur;

calochlorum, du Grec "kalos, kallos" = magnifique et "chloros" = vert par rapport à la couleur de l'épiderme.

Basionyme: Echinocactus calochlorus Böedeker 1932.

Synonymes: Echinocactus prolifer, Gymnocalycium proliferum, Gymnoclycium proliferum var. calochlorum.

Température minimale: -5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition: lumière très vive.

Culture: nécessite un substrat de type cactées, plutôt acide. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Floraison diurne en Juin.

 

 

 

 

-------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Gymnocalycium calochlorum

Description: petite cactée vivant au ras du sol et cespiteuse, formant des coussinets dont chaque tête atteint jusqu'à 6 cm de diamètre, à l'épiderme vert foncé. Côtes tuberculées. 9 aiguillons radiaux appressés contre la plante, arachnéens. Pas d'aiguillon central. Fleurs rose pâle mesurant 6 cm de diamètre. Fruits bleu pruinés.

Dans l'habitat, Gymocalycium calochlorum vit sur des sols pierreux dans des poches d'humus, à environ 1000 m d'altitude.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 14, Fiche 1281.

© Edisud, Aix, 1994 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Echinofossulocactus (Cactaceae), #Stenocactus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre  Echinofossulocactus Lawrence 1841

Nom scientifique:  Echinofossulocactus crispatus 

(DC.) Lawrence 1841

(Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 Stenocactus xiphacanthus, (Miq.) Hort., nov. comb. ined. (d'après llife.com/Encyclopedia/cacti) : origine horticole ?

http://www.llifle.com/Encyclopedia/CACTI/Family/Cactaceae/12579/Echinofossulocactus_xiphacanthus

 

Distribution: Mexique (Hidalgo, Mexico, Oaxaca, Puebla, Tlaxcala).

Etymologie: Echinofossulocactus, du Latin "echinus" = hérisson et du Grec "kaktos" = chardon; "cactus hérisson (ou oursin) à fosses (ou sillons)", caractérisant à la fois le caractère épineux du genre et le fait qu'il possède des côtes fortement sillonnées;

crispatus, du Latin "crispare" = frisé, ridé, en raison de l'aspect ondulé des côtes;

Stenocactus, du Grec "stenos" = étroit en raison des côtes étroites de ce cactus et "kaktos" = chardon; 

xiphacanthus, du Grec "xiphion" = petite épée et "akantha" = épine par rapport aux épines du cactus.

Synonyme pour Echinofossulocactus crispatus = Stenocactus crispatus.

Température minimale:  - 5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Cactus de 65 mm de diamètre, 80 mm de hauteur.

Epines très longues (60 mm pour la plus longue).

 

-----------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Echinofossulocactus (xiphacanthus) crispatus

Description: petite cactée solitaire globuleuse légèrement aplaties, atteignant environ 13 cm de diamètre, à très nombreuses côtes ondulées (+/- 30 à 60); épiderme vert sombre, aréoles laineuses. Aiguillons radiaux inférieurs blanc hyalin devenant jaunes, translucides; aiguillons supérieurs cornés, le plus haut ("central") aplati en forme d'épée, tous brunâtres à pointe noire, devenant plus foncés à grisâtres avec l'âge. Fleurs rose pâle à strie violette.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 9, Fiche 795.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1992.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog