Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Epithelantha (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre  Epithelantha, F. A. C. Weber ex Britton & Rose 1922

 Nom scientifique:  Epithelantha micromeri ssp. greggii

(Engelmann) N. P. Taylor 1998

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

Concernant la nomenclature actuelle, on ne sait pas encore si ce sont des sous-espèces (ssp.) ou des variétés (var.) d' Epithelantha micromeris.

 

Distribution:  Mexique (Coahuila).

Etymologie:  Epithelantha du Grec "epi" = au dessus, "thele" = tubercule et "anthos" = fleur ;

micromeris, du Grec "micro" = petit et "meris" = partie, suite à la petite taille de l'espèce ;

greggi, en l'honneur de Josiah Gregg (1806-1850), collectionneur Américain de cactées .

Synonymes:  Cephalomamillaria greggi, Cephalomamillaria micromeris var. greggi, Epithelantha greggi, Epithelantha micromeris var. greggi, Cactus micromeris var. greggi, Mammillaria micromeris var. greggii.

Température minimale:  - 7 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  cactus à croissance lente. Nécessite un substrat minéral très drainant (granite en décomposition). Arroser avec parcimonie de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Détail des épines et de la spination.

 

Les baies (fruits).

 

 

Système racinaire d' Epithelantha micromeris ssp. greggii.

 

-------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Epithelantha micromeris var. greggi  (Synonyme d'Epithelantha micromeris ssp. greggii)

Description: cactée naine globuleuse. Principale différence avec l'espèce-type Epithelantha micromeris:  variété plus robuste, aiguillons plus épais, l'aiguillon supérieur étant également plus long; aiguillons "centraux" pointant vers le bas. Fleurs identiques à l'espèce-type, blanc-crème à rose très pâle.

Dans la nature, Epithelantha micromeris var. greggi vit entre 1200 et 1800 m d'altitude.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 16, Fiche 1463.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1995.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Sclerocactus (Cactaceae), #Ancistrocactus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

Genre: Ancistrocactus Britton & Rose 1923

Nom scientifique:  Ancistrocactus scheeri

(Salm-Dyck) Britton & Rose 1923

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Ancienne classification

 Genre  Sclerocactus, Britton & Rose 1922

 Nom scientifique:  Sclerocactus scheeri 

(Salm-Dyck) N. P. Taylor 1987

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Etats Unis (Texas), Mexique (Nuevo Leon, Tamaulipas).

Etymologie:  Ancistrocactus, du Grec "ankistron" = crochet, hameçon et "kaktos" = chardon;

Sclerocactus du Grec "sclero" = dur, sec par rapport à la forme des épines et l'enveloppe dure des graines et "kaktos" = chardon;

scheeri, en l' honneur de Frederick Sheer (1792-1868), marchand Allemand intéressé par les cactées.

Basionyme: Echinocactus scheeri, Salm-Dyck 1850.

Synonymes:  Ancistrocactus scheeri, Ancistrocactus megarhizus, Ferocactus scheeri, Pediocactus scheeri.

Température minimale:  - 5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  plante de culture assez délicate. Nécessite un substrat minéral drainant, sablonneux avec de la perlite et un peu de terreau. Apporter un peu d'engrais à tomates en période de végétation (printemps-été). Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

 

Système racinaire de Sclerocactus scheeri.

 

----------------------------------------------------

Données supplémentaires

Ancistrocactus scheeri

Description: cactée solitaire oblongue mesurant jusqu'à 10 cm de hauteur pour 7 cm de diamètre; 13 côtes tuberculées et spiralées. 6-22 épines radiales aciculées flexibles, blanches à couleur paille. 3-4 épines centrales, l'inférieure et la plus longue étant crochue, brune. Petites fleurs apparaissant à l'apex, jaune-verdâtres.

Dans l'habitat, Ancistrocactus scheeri vit jusqu'à environ 1600 m d'altitude, sur des terrains sablonneux plus ou moins valonnés de la vallée du Rio Grande.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 23, Fiche 2128.

© Edisud, Aix, 1999 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Stenocactus (Cactaceae), #Echinofossulocactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

Genre: Echinofossulocactus Lawrence 1841

Nom scientifique:  Echinofossulocactus obvallatus

(DC.) Lawr. 1841

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Ancienne classification

 Genre  Stenocactus, (K. Schumann) A. W. Hill 1933

 Nom scientifique:  Stenocactus obvallatus

(De Candolle) Hill 1933

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Echinofossulocactus caespitosus, Backeberg 1950

 

Distribution:  Mexique (Hidalgo, Mexico, Queretaro, San Luis Potosi).

Etymologie:  Echinofossulocactus, du Latin "echinus" = hérisson et du Grec "kaktos" = chardon; "cactus hérisson (ou oursin) à fosses (ou sillons)", caractérisant à la fois le caractère épineux du genre et le fait qu'il possède des côtes fortement sillonnées;

Stenocactus du Grec "stenos" = étroit en raison des côtes étroites de ce cactus et "kaktos" = chardon; 

obvallatus, du Latin "obvallatus" = entouré d'un mûr, d'un rempart suite à la spination robuste de la plante;

caespitosus, du Latin = cespiteux.

Synonymes:  Brittonrosea obvallata, Brittonrosea pentacantha, Echinocactus obvallatus, Echinocactus pentacanthus, Echinocactus anfractuosus var. pentacanthus, Echinofossulocactus caespitosus, Echinofossulocactus obvallatus, Echinofossulocactus caespitosus, Stenocactus pentacanthus.

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. 

 

Floraison diurne en Mars - Avril. Fleur blanche de 30 mm avec une strie centrale rose fuschia.

Cactus de 50 mm de diamètre.

 

Système racinaire de Stenocactus obvallatus.

 

 (Provenance: Fleurs d'ailleurs, 34400 Lunel)

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Cleistocactus (Cactaceae), #Borzicactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

 Genre Cleistocactus, Lemaire 1861 

 Nom scientifique:  Cleistocactus winteri ssp. winteri 

Cleistocactus winteri (Hunt 1988)

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

Nouvelle classification 2015 pour Cleistocactus winteri

Nom scientifique:  Borzicactus aureispinus

(F. Ritter) G.D. Rowley 1975

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distribution:  Bolivie (Santa Cruz, Florida, Yapacani gorge).

Etymologie:  Cleistocactus, du Grec "kleistos" = fermé par rapport à la forme de la fleur et du Latin "cactus" = cactus;

Borzicactus, "Borzi" en l'honneur d'Antonio Borzi (1852-1921), botaniste et directeur du Jardin Botanique de Palerme (Italie) et du Grec "kaktos" = chardon;

winteri, en l'honneur de Hildegarda Winter, la soeur de Friedrich Ritter (1898-1989), géologue et botaniste Allemand qui étudia de nombreuses cactées.

Synonymes:  Bozicactus aureispinus, Cleistocactus aureispinus, Hildewintera aureispina, Loxanthocereus aureispinus, Winteria aureispina, Winterocereus aureispinus.

Température minimale:  - 2 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture: nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 Floraison diurne en Septembre - Octobre. Les fleurs durent plusieurs jours.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Turbinicarpus (Cactaceae), #Gymnocactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre Turbinicarpus, (Backeberg) Buxbaum & Backeberg 1937

 Sous-genre:  Turbinicarpus

  Section:  Gymnocactus

 Nom scientifique:  Turbinicarpus horripilus 

(Lemaire) John & Riha 1983

   (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Gymnocactus horripilus, (Lemaire) Backeberg 1951

 

Distribution:  Mexique (Hidalgo).

Etymologie:  Turbinicarpus du Latin "turbo, inis" = toupie et du Grec "carpos" = fruit par rapport à la forme des fruits;

Gymnocactus, du Grec "gymno" = nu et "kaktos" = chardon;

horripilus, du Latin "horrere" = être terrifié et "pilus" = cheveux, par rapport à la spination de la plante.

Basionyme:  Mammillaria horripila.

Synonymes: Bravocactus horripilus, Gymnocactus goldii, Gymnocactus horripilus, Echinocactus horripilus, Neolloydia horripila, Pediocactus horripilus, Thelocactus goldii, Thelocactus horripilus.

Température:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat minéral drainant (40% de terreau de feuille, 60% de sable grossier, additionné de granite en décomposition ou de pouzzolane). Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. 

Espèce placée sur la liste rouge de l' IUCN (en voie de disparition)  https://www.iucnredlist.org/species/40977/2948794

 

 

Plusieurs floraisons diurnes espacées de Mars à Juin. Fleur rose fushia de 25 mm.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1)

Turbinicarpus horripilus, Chacaya. Photo: J.-M. Chalet.

Référence: Succulentes, N°1, Février 2001.

 

 

2)

Gymnocactus horripilus  (Synonyme de Turbinicarpus horripilus)

Description: cactée globuleuse, fortement cespiteuse, formant des colonies, chaque tête faisant environ 10 cm de hauteur pour 9 à 10 cm de diamètre. Epiderme vert-bleuté, côtes tuberculées, aréoles d'abord laineuses vers l'apex, devenant glabres. De une dizaine à une vingtaine d'aiguillons radiaux blanchâtres à pointe brune, d'inégales longueurs; un aiguillon central tardif plus long et plus robuste. Fleurs rouge magenta violacé à pourpre vif.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 6, Fiche 506.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog