Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Astrophytum (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre Astrophytum, Lemaire 1849

Nom scientifique:  Astrophytum myriostigma 

Lemaire 1839

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

Astrophytum myriostigma cv. Onzuka f. quadricostatum

 

Etymologie:  Astrophytum, du Grec "aster" = étoile et "phyton" = plante (forme étoilée de la plante) ;

myriostigma, du Grec "myria" = innombrable et "stigma" = taches (qui présentent de nombreuses taches ou ponctuations sur l'épiderme);

cv. Onzuka car il s'agit d'un cultivar obtenu par hasard par un Japonnais, Mr Tsutomu Onzuka entre 1974 et 1977;

f. quadricostatum car il possède 4 côtes par rapport à l'espèce d'origine (5 côtes) .

Noms vernaculaires:  Bonnet d'evêque, Mitre d'évêque.  

Température minimale:  - 2 °C si bref et au sec.

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  subtstrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Espèce sensible aux cochenilles.

 

Cactus âgé de 5 ans.

 

(Provenance: Ets Kuentz, 83600 Fréjus)

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Mammillaria (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae 

 Genre Mammillaria, Haworth 1812

 Nom scientifique:   Mammillaria plumosa 

F.A.C. Weber 1898

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Mexique  (Coahuila, Nuevo Leon).

Etymologie:  Mammillaria du Latin "mammilla" = mamelle suite à la forme des organes végétatifs en forme de mamelons ou tubercules ;

plumosa, du Latin "plumosus" = plumeux par rapport aux épines plumeuses.

Synonymes:  Chilita plumosa, Ebnerella plumosa, Escobariopsis plumosa, Neomammillaria plumosa.

Température minimale:  O °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Les épines plumeuses doivent sécher rapidement pour éviter la pourriture de la plante. Espèce de culture délicate.

 

 

-----------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1)

Mammillaria plumosa

Habitat: Mexique septentrional (Coahuila, dans des fentes de rochers).

Comme de petites boules de plumes d'une blancheur éclatante, ainsi se présente cette colonie de Mammillaria. Les aréoles de cette espèce portent en effet des aiguillons souples pennés disposés en rosettes; avec les longs poils venant des axilles, ils habillent la tige d'un duvet si dense que les tubercules sont complètement soustraits au regard. Les feuilles florales des petites fleurs blanchâtres portent en leur milieu des traits de couleur foncée, c'est à peine si elles réussissent à percer le duvet qui les protège.

Référence: "Cactées", Walter Kupper, Pia Roshardt, (p118-119, édition française), Edition Silva Zucich, 1ère Ed 1954.

 

2) Morphologie

Les tiges sphériques (diamètre = 6-7 cm) forment des coussins de têtes comprimés les unes contre les autres. Leurs mamelons mous et de couleur vert tendre sont cylindriques. Ils atteignent une longueur de 12 mm et un diamètre de 3 mm. Leur aisselle porte de longues soies. Les aréoles sont garnies de 40 aiguillons blancs et souples, semblables à des plumes et longs de 3-7 mm. L'aiguillon central est absent.

Les fleurs sont blanches, teintées de jaune avec une bande centrale brun clair. Campanulées et longues de 1,5 cm, elles apparaissent à l'aisselle des mamelons et naissent en hiver si la température avoisine constamment 10 °C. En cas de chute de température, la floraison est retardée jusqu'au printemps. Les fruits teintés de rouge sont longs d'environ 7 mm. Ils renferment de petites graines noires.

Référence: d'après "Guide le l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p142-143.

 

3) Mammillaria plumosa

Description: petite cactée globuleuse aplatie devenant cespiteuse et formant de larges touffes, chaque tête mesurant  jusqu'à 7 cm de diamètre, l'épiderme étant complètement occulté par les aiguillons. Environ 40 aiguillons radiaux appressés contre la plante, plumeux, blancs. Pas d'aiguillon central. Petites fleurs blanchâtres ou rosâtres. Fruit allongé rougeâtre, graines noires.

Dans l'habitat, Mammillaria plumosa vit entre 780-1350 m d'altitude, dans des fissures de rochers calcaires.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 24, Fiche 2242.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 2000.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Pachycereus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Echinocereinae

 Genre  Pachycereus, (Berger) Britton & Rose 1909

Nom scientifique:  Pachycereus pringlei

(S. Watson) Britton & Rose 1909

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Mexique (Baja California, Sonora).

Etymologie:  Pachycereus, du Grec "pachus" = gros, épais et du Latin "cerus" = cierge (cactus à tronc volumineux) ;

pringlei, en l'honneur du botaniste Cyrus G Pringle, botaniste Américain (1838-1911).

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenue au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

   

 

 Détail de la spination et des épines.

 

------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1)

Pachycereus pringlei, Arenoso (Rock gardens), Baya California (Mexique). Photo: N. Rebmann.

Référence: Succulentes, N°4, Novembre 2000.

 

2)

Volcan Las Tres Virgenes, coulées de lave (basalte) Pachycereus pringlei). Photo: N. Rebmann.

Référence: Succulentes, N°1, Février 2001.

 

3)

Exemplaires âgés de Pachycereus pringlei entre La Paz et El Cien, BCS. Photo: Jean Bonnefond.

Référence: Succulentes, N°2, Avril 2004.

 

4)

Pachycereus pringlei, utilisés comme prechoirs par les vautours à tête rouge (Cathartes aura), Baja California, Mexico. Photo J. Lodé.

Référence: Cactus Aventures International, N°44, Octobre 1999.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Parodia (Cactaceae), #Notocactus (Cactaceae), #Eriocephala (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Notocacteae

Genre: Eriocephalia Backeberg 1938

Nom scientifique:  Eriocephala magnifica

(F. Ritter) Guiggi 2012

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Ancienne classification

 Genre  Parodia, Spegazzini 1923

   Nom scientifique:  Parodia magnifica 

(F. Ritter) F. H. Brandt 1982

 Notocactus magnificus, (F. Ritter) Krainz ex N.P. Taylor 1980

 

Distribution:  Brésil  (Rio grande do Sul, Serra Geral).

Etymologie: Eriocephala, dérivé du Grec "erion" = laine et "kephale" = tête, par rapport à la laine abondante au sommet du cactus;

Parodia, genre dédié à Lorenzo Raimundo Parodi (1895-1966), botaniste Argentin;

Notocactus, dérivé du Grec "notos" et signifiant cactus du sud;

magnifica, dérivé du Latin "magnificus" = magnificience.

Basionyme:  Eriocactus magnificus.

Synonymes:  Eriocactus magnificus, Notocactus magnificus

(étymologie: Notocactus du Grec notos = sud car ils sont originaires d'Amérique australe).

Nom vernaculaire anglais : yellow ball cactus

Température minimale:  - 2 °C si bref et au sec.

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Cactus de 155 mm de diamètre.

 

Plusieurs floraisons diurnes espacées de Juin à Août. Fleur de 45 à 55 mm de diamètre.

 

Ci-dessous, le même cactus 10 ans plus tard.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1) Notocactus magnificus

Photo: Robin Alabaster

Référence: British Cactus & Succulent Journal, N°2, Volume 14, June 1996, p59.

 

2) Notocactus (Eriocactus) magnificus

Description: cactée globuleuse, devenant allongée, quelquefois cespiteuse (formant des rejets), atteignant jusqu'à 15 cm de diamètre, à l'épiderme bleu-pruiné. Apex croissant à l'oblique par héliotropisme, et densément couvert de feutre; côtes en "accordéon", bien marquées, aux aréoles feutrées vers l'apex. Aiguillons "radiaux" capilliformes, jaunes et blancs; aiguillons centraux faibles, aciculés, bruns. Fleurs infundibuliformes, apparaissant à l'apex, aux pétales spatulés, jaune soufré. Dans la nature, Norocactus (Eriocactus) magnificus vit au sud du Brésil, à 2200 m d'altitude.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Fiche 211.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Pachycereus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Echinocereinae

 Genre  Pachycereus, (Berger) Britton & Rose 1909  

Nom scientifique:  Pachycereus pringlei

(S. Watson) Britton & Rose 1909

Pachycereus pringlei  fa. cristata

 

Distribution: Mexique (Baja California, Sonora) pour Pachycereus pringlei.

Etymologie:  Pachycereus, du Grec "pachus" = gros, épais et du Latin "cerus" = cierge (cactus à tronc volumineux) ;

pringlei, en l'honneur du botaniste Cyrus G Pringle, botaniste Américain (1838-1911) ;

fa. cristata car il s'agit d'une forme cristée.

Température minimale:  0 °C si bref et au sec.

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

-------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Référence: Succulentes, N°4, Octobre 2002.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Echinocactus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

  Genre  Echinocactus, Link & Otto 1827

Nom scientifique:  Echinocactus platyacanthus 

Link et Otto 1827

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Echinocactus ingens, Zuccarini ex Pfeiffer 1837

  

Distribution:  Mexique (Coahuila, Guanajuato, Hidalgo, Nuevo Leon, puebla, San Luis Potosi, Tamaulipas, Zacatecas).

Etymologie:  Echinocactus, du Grec "echinos" = hérisson et "kaktos" = chardon suite à la forte spination de ces cactus ;

platyacanthus, du Grec "platys" = large et "akanthos" = épine.

Synonymes:  Echinocactus helophorus , Echinocactus ingens , Echinocactus karwinskii , Echinocactus palmeri , Echinocactus visnaga.

Nom vernaculaire anglais: giant-barrel cactus.

Température minimale:  - 8 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  espèce à croissance très lente. Nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Détail des épines et de la spination.

 

-------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1) Echinocactus platyacanthus

Description: grosse cactée solitaire, globuleuse d'abord mamelonnée à l'état juvénile, devenant colonnaire avec l'âge, atteignant jusqu'à 1 à 2 m de hauteur pour 1 m de diamètre. Epiderme vert franc, apex fortement laineux. Nombreuses côtes (une trentaine ou plus), aréoles allongées. 4 à 8 épines radiales projetées, droites, robustes d'abord brunes, devenant grises avec le temps; 1 à 4 épines centrales droites, plus longues. Fleurs apparaissant dans la laine de l'apex, jaunes.

Plante extrèmement variable dans la nature.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 12, Fiche 1068.

© Edisud, Aix, 1993 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

2)

Echinocactus platyacanthus, un groupe de 48 têtes ! (autoroute Puebla-Oaxaca, Km 100), Photo: J.-M. Chalet

Référence: Succulentes, N°2, Mai 2001.

 

3)

Biotope de Echinocactus platyacanthus en fleurs, La Tapona (Mexique). Photo: J.-M. Chalet.

Référence: Succulentes, N°1, Février 2007.

 

4)

Echinocactus platyacanthus (Barranca de Metztilan)(Mexique). Photo: J.-M. Solichon.

Référence: Succulentes, N°4, Février 1997.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog