Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Epithelantha (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

Genre  Epithelantha, Britton & Rose 1922

  Nom scientifique:  Epithelantha pachyrhiza

Backeberg 1954

 (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Dans Taxonomie des Cactaceae (J. Lodé, 2015), il est cité 3 sous-espèces d'Epithelantha pachyrhiza: ssp. elongata, ssp. parvula et ssp. pulchra.

 

Distribution:  Mexique (Coahuila).

Etymologie:  Epithelantha du Grec "epi" = au dessus, "thele" = tubercule et "anthos" = fleur ;

pachyrhiza, (pachyrhizus) du Grec "pachys" = épais et "rhiza" = racine par rapport à la racine tubéreuse épaisse du cactus.

Basionyme: Epithelantha micromeris var. pachyrhiza.

Synonyme: Epithelantha micromeris ssp. pachyrhiza.

Température minimale:  - 5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  cactus à croissance lente. Nécessite un substrat minéral très drainant. Arroser avec parcimonie de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

---------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Epithelantha micromeris var. pachyrhiza  (Synonyme d'Epithelantha pachyrhiza)

Description: principales différences avec l'espèce-type Epithelantha micromeris: cactée naine cylindrique allongée, généralement solitaire, à racine épaisse (1 cm). Aiguillons pectinés, non entrelacés, sauf vers le sommet, formant une touffe dense à l'apex, brun pâle; pas d'aiguillon central. Fleurs identiques à l'espèce-type, blanc-rose très pâle.

Dans la nature, Epithelantha micromeris var. pachyrhiza vit entre 1200 et 1600 m d'altitude.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 16, Fiche 1464.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1995.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Loxanthocereus (Cactaceae), #Cleistocactus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

Genre  Loxanthocereus, Backeberg 1937

  Nom scientifique:  Loxanthocereus hoffmannii

F. Ritter 1981

Cleistocactus hoffmannii, G.J. Charles 2005

 (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distribution: Pérou (Lima).

Etymologie:  Loxanthocereus, signifiant "cierge à fleurs obliques" caractéristiques des fleurs du genre;

hoffmannii, en l'honneur de Ralph Hoffmann (1870-1932), botaniste et ornithologiste Américain;

Cleistocactus, du Grec "kleistos" = fermé par rapport à la forme de la fleur et du Latin "cactus" = cactus.

Température minimale:  0°C si bref et au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

Cactus de 12 cm de hauteur, diamètre de 3 cm.

 

 (Provenance: Ets Kuentz, 83600 Fréjus)

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Mammillaria (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae 

Genre Mammillaria, Haworth 1812

Nom scientifique: Mammillaria marksiana

  Krainz 1948

 (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distribution: Mexique (Durango, Sinaloa).

Etymologie:  Mammillaria du Latin "mammilla" = mamelle suite à la forme des organes végétatifs en forme de mamelons ou tubercules ;

marksiana, en l'honneur de Mr. H. Marks (1946), compagnon de voyage au Mexique de Fritz Schwarz (1898-1971), botaniste Allemand, collectionneur de cactées.

Synonyme: Neomammillaria marksiana.

Température minimale:  - 5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture: nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Mammillaria marksiana

Description: cactée globuleuse à l'apex fortement déprimé, longtemps solitaire, devenant cespiteuse avec l'âge, mesurant 5 cm de hauteur pour 8 cm de diamètre, à l'épiderme vert vif. Mamelons pyramidaux, axilles laineuses. Aiguillons radiaux et centraux peu définis, aciculés, courts, jaune doré. Fleurs jaunes. Fruits rouges pourpre sombre.

Dans la nature, Mammillaria marksiana vit sur des pentes rocailleuses, dans de l'humus sablonneux, ainsi que des falaises calcaires entre 400-1100 m d'altitude.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 23, Fiche 2147.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1999.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Frailea

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Genre  Frailea, Britton & Rose 1922

  Nom scientifique:  Frailea castanea

Backeberg 1936

Frailea asterioides, Werdermann 1937

 (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distribution: Argentine, Brésil, Uruguay.

Etymologie:  Frailea, en l'honneur de Manuel Fraile (1850-?), né en Espagne, responsable de la collection de cactus du Département d'Agriculture des Etats-Unis à la fin du XIXème Siècle;

castanea (castaneus), du Latin signifiant "châtaigne", par rapport à la forme de la plante;

asterioides, du Grec "-oides" = ressemblant, en référence à sa ressemblance à Astrophytum asteria (asterias du Latin asterias = étoile de mer).

Synonymes: Astrophytum asterioides, Astrophytum castaneum.

Température minimale:  0°C si bref et au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Pendant la saison sèche, la plante se rétracte complètement sous le sol. Elle vit entre 10 à 15 ans.

(Provenance: ami cactophile)

 

----------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Frailea castanea ( = asterioides)

Description: cactée lilliputienne, solitaire, discoïde et déprimée, jusqu'à 4 cm de hauteur pour 4 cm de diamètre. Tige finement côtelée, non tuberculée; épiderme vert rougeâtre, à brun chocolat. Aiguillons minuscules, incurvés, appressés contre la plante, rougeâtres à noirs. Fleurs cleistogames, s'ouvrant quelquefois par grand soleil, jaune pâle. Dans la nature, Frailea castanea croît au ras du sol dans les plaines herbeuses du sud du Brésil, s'enterrant et disparaissant complètement à la saison sèche. Son aire de distribution est très vaste.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Fiche 91.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Cleistocactus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

Genre  Cleistocactus, Lemaire 1861

  Nom scientifique:  Cleistocactus strausii

(Heese) Backeberg 1934

 (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distribution: Argentine, Bolivie.

Etymologie:  Cleistocactus, du Grec "kleistos" = fermé par rapport à la forme de la fleur et du Latin "cactus" = cactus;

strausii, en l'honneur de Mr. L. Straus (1862-1934), marchand Allemand et amateur de cactus à Bruschsal près de Baden, cofondateur de la Deutsche Kakteen-Gesellschaft.

Basionyme: Pilocereus strausii.

Synonymes: Borzicactus strausii, Cephalocereus strausii, Cereus strausii, Denmoza strausii.

Nom vernaculaire anglais: silver torch.

Température minimale:  de - 5 à -10°C si bref et au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Floraison aux mois de Mai-Juin. Fleur tubulaire qui dure plusieurs jours. Les fleurs ne s'ouvrent pas.

 

---------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Cleistocactus strausii

Description: cactée colonnaire érigée mesurant jusqu'à 3 m de hauteur pour 4 à 8 cm de diamètre; épiderme presque complètement occulté par les aiguillons. Aréoles blanches laineuses. Aiguillons radiaux très nombreux et denses, chevelus, blanc neige; environ 4 aiguillons centraux, finement aciculés, jaune clair. Fleurs droites, tubulaires, rouge vineux, à stigmates verts. Fruits rouges.

Dans la nature, Cleistocactus strausii vit à environ 1750 m d'altitude, dans les contreforts de la Cordillère des Andes.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes. Série 9, Fiche 776.

© Edisud, Aix (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1992.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Gymnocalycium (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinaae

Genre: Gymnocalycium Pfeiffer ex Mittler 1844

Sous-genre: Microseminum

Nom scientifique: Gymnocalycium monvillei

(Lemaire) Britton & Rose 1922

(Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed 2015)

Gymnocalycium multiflorum (Hooker) Britton & Rose 1918

 

Distribution: Argentine (Cordoba).

Etymologie: Gymnocalycium, du Grec "gymnos" = nu et "calyx" = calice (caractère morphologique de la fleur);

monvillei, en l'honneur du Baron Hippolyte Boissel de Monville (1794-1863), propriétaire d'une usine et collectionneur de plantes près de Rouen ;

multiflorum, (multiflorus) du Latin "multi-" plusieurs et "-florus" = fleuri.

Synonyme pour Gymnocalycium multiflorum: Echinocactus multiflorus.

Température minimale: - 5°C si bref et tenu au sec.

Exposition: lumière très vive.

Culture: nécessite un substrat de type cactée. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Floraison au mois de Juin.

 

-----------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1) Gymnocalycium multiflorum

D'après "Cactus, Atlas Illustré", Collection "approches de la nature", texte de Rudolf Subik et illustration de Jirina Kaplicka, Editions Grund 1969, p123.

 

 

2) Gymnocalycium multiflorum 

Description: cactée discoïde à l'apex déprimé, devenant cespiteuse, chaque tige atteignant 12 cm de diamètre pour 9 cm de hauteur, à l'épiderme vert frais lustré; côtes fortement marquées, larges, possédant un sillon transversal au dessus de chaque aréole. De 10 à 15 aiguillons radiaux appressés contre la plante, jaune paille à jaunâtres, à base rougeâtre; pas d'aiguillon central. Fleurs à tube court, rose très pâle à presque blanches.

Dans son milieu naturel, Gymnocalycium multiflorum vit à l'ombre parmi les arbustes et les herbes, à plus de 1500 m d'altitude.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 6, Fiche 508.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

 

3) Gymnocalycium monvillei 

Description: cactée solitaire, sphérique, jusqu'à 22 cm de diamètre. Epiderme vert lustré, plus ou moins lustré, plus ou moins foncé; côtes larges, à sillons transversaux, aréoles peu nombreuses. Aiguillons radiaux robustes, plus ou moins courbés, jaune ambré ou couleur corne, à la base plus foncé. Fleurs larges, soyeuses, blanches à stries rosées. Fruits nus, sphériques, verts à maturité.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes.

© Edisud, Aix, 1989 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog