Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Copiapoa (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Copiapoeae (incertae sedis)

 Genre Copiapoa, Britton & Rose 1922 

 Nom scientifique:  Copiapoa echinoides 

(Salm-Dyck) Britton & Rose 1922

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Copiapoa dura, Ritter 1963

 

Distribution:  Chili  (Taltal, Esmeraldana).

Etymologie:  Copiapoa, emprunté à la ville chilienne de Copiapo ;

echinoides, du Grec "echinos" = hérisson et "-oides" = similaire à.

Basionyme:  Echinocactus echinoides.

Synonymes:  Copiapoa alticostata, Copiapoa cuprea, Copiapoa cupreata, Copiapoa dura, Copiapoa echinoides var. dura, Echinocactus cupreatus.

Température minimale:  5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière vive à plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat plutôt minéral. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Ci-dessous, le même Copiapoa dura, un an plus tard après un rempotage.

 

Très belles épines noires.

 

 

Système racinaire de Copiapoa dura.

 

 

 Ci-dessous, autre Copiapoa echinoides KK94

 

Numéro de collecte:  KK94 (correspondant au cactus ci-dessous).

Collecteur: Karel Knize,

Espèce: Copiapoa echinoides,

Localisation: Autofagasta, 600m, Chili.

 

(Provenance: JL. Billouet, 30170 Monoblet)

----------------------------------------------------

Données supplémentaires

Copiapoa echinoides

Description: cactée solitaire ou cespiteuse, formant parfois des touffes denses, chaque tête mesurant 12 cm de hauteur pour 7 à 12 cm de diamètre, à l'épiderme très dur, gris vert devenant vert cuivré dans l'habitat. 11 à 15 côtes obtuses, légèrement tuberculées, aréoles rondes, d'abord très laineuses. 7 à 9 épines radiales droites ou faiblement recourbées; 1 à 3 épines centrales épaisses à la base, droites, très dures et robustes. Toutes sont d'abord noires, devenant grisâtres. Fleurs apicales, jaune souffre, parfumées.

Dans la nature, Copiapoa echinoides vit dans le désert côtier d'Atacama, entre 200 et 800 m d'altitude parmi des rochers. L'espèce est très variable dans l'habitat.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 10, Fiche 875.

© Edisud, Aix, 1993 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Rhipsalis (Cactaceae), #Erythrorhipsalis (Cactaceae)

  Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Rhipsalis, Gaertner 1788

 Nom scientifique:  Rhipsalis pilocarpa 

Loefgren 1903

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Erythrorhipsalis pilocarpa, (Loefgren) Berger 1920

 

Distribution:  Brésil  (Esperito Santo, Minas Gerais, Parana, Rio de Janeiro, Sao Paulo).

Etymologie:  Rhipsalis, du Grec "rhips" = jonc, tresse,  suite à l'aspect entrelacé des tiges ;

pilocarpa, du Latin "pilus" = cheveux et du Grec "karpos" = fruit. 

Synonyme:  Erythrorhipsalis pilocarpa.

Température minimale:  5 ° C au sec.

Exposition:  à mi-ombre.

Culture:  nécessite un terreau acide bien drainant. Arroser de Mars à Octobre. Il peut être arroser une fois par mois l'hiver, par beau temps. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-sable (50:50). Brumisations fréquentes par temps chaud. Cactus épiphyte.

Espèce placée sur la liste rouge de l' IUCN car sa population diminue (vulnérable)  https://www.iucnredlist.org/species/40871/121556373

 

  

 Floraison en Décembre - Janvier. Petites fleurs blanches à gorge teintée de rose de 24 mm.

 

Les baies (fruits) mesurent 10 mm.

 

---------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Rhipsalis  Gaertner, Fruct. Sem. PL. 1: 137 (1788)

Espèce type: Rhipsalis cassuha Gaertner (= R. baccifera (Mueller) Stearn)

Distribution: Toute l'Amérique tropicale depuis le sud des Etats-Unis jusqu'au nord de l'Argentine.

Synonyme: Erythrorhipsalis Berger, Monatsschr. Kakt.-kunde. 30 (1): 4 (1920)

 

Rhipsalis pilocarpa Löfgren, Monatsschr. Kakt.-kunde. 13 (4): 52 (1903)

Synonyme: Erythrorhipsalis pilocarpa (Löfgren) Berger, Monatsschr. Kakt.-kunde. 30 (1): 4 (1920)

Type: Brésil, sao Paulo, Mun. Itu, forêt de Ipanema et Itu, cultivé au jardin botanique Sao Paulo, février 1903, Löfgren (introuvable à RB, R, SP)

Lectotype (Barthlott & Taylor): Löfgren l.c. fig. p.rr (1903)

Distribution: Brésil (Minas Gerais, Esperito Santo, Rio de Janeiro, SaoPaulo, Parana), 500 - 900 m.

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 42 et 53, Succulentes, Spécial 2006.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Mammillaria (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae 

 Genre Mammillaria, Haworth 1812

 Nom scientifique:  Mammillaria mystax 

Martius 1832

  (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)  

 

Distribution:  Mexique (Puebla).

Etymologie:  Mammillaria du Latin "mammilla" = mamelle suite à la forme des organes végétatifs en forme de mamelons ou tubercules ;

mystax, du Grec "mystax" = moustache par rapport aux soies présentes au niveau des axiles entre les tubercules.

Synonymes:  Mammillaria atroflorens, Mammillaria casoi, Mammillaria crispiseta, Mammillaria erythra, Mammillaria  huajuapensis, Mammillaria mixtecensis, Mammillaria multiseta.

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 Floraison en Avril - Mai. Fleur de 18 mm de diamètre.

 

----------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1)

It is described as  solitary, cylindric (but more often globular or flat globular), with bristles in the axils, often prominent, and the reason for the name i have always believed ("mystax" means "moustache"). Radial spines 3 to 7 (to 10), are white, spreading, 4 to 8 mm long. Central spines (1 to) 3 to 4 (to 7), are very variable both in the length and coloration, from about 2 cm, to about 7 cm in a sometimes present  more centrally-placed spine, stout, tortuous, and interwoven, purplish brown at first, later grey, tipped black. Flowers are rose purple with brownish midstripe on the outer petals, 2,5 cm long and wide. Fruit is red; seed brown. The well developed central spine mentioned, when present, makes for an eyecatching, marvellously spined plant with much more appeal than plants without it. Maximum exposure to sunlight will encourage the best spination.

d'après: Mammillaria by John Pilbeam, The Cactus File Handbook 6, p 200, 1999.

 

2) Mammillaria mystax

Morphologie

Solitaire ou proliférant rarement de la base, la ige sphérique puis cylindrique possède un apex laineux légèrement déprimé. Elle atteint 30 cm de hauteur et 15 cm de diamètre.

Longs de 15 mm et recouverts d'un épiderme gris-vert coriace, les mamelons quadrangulaires à base large de 8 mm possèdent une face inférieure carénée. Leur aisselle est garnie d'une laine blanche peu abondante et de quelques soies de même couleur.

Les aréoles portent elles aussi quelques soies blanches. Elles se hérissent de 5-6 aiguillons radiaux blancs à pointe brune, fins comme des aiguilles et ne dépassant pas 3-8 mm de longueur. Rouge rubis lorsqu'ils poussent puis gris, les 3-4 aiguillons centraux atteignent 2 cm et l'un d'eux, légèrement vrillé, mesure jusqu'à 7 cm de longueur.

Les fleurs campanulées s'ouvrent l'été à l'aisselle des mamelons proches de l'apex. Rose carmin, de 2,5 cm de longueur et d'un diamètre de 2 cm. Les fruits rouge en forme de massue prolongée par un reste floral renferment des graines noires.

Référence: d'après "Guide le l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p89.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Mammillaria (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae 

 Genre Mammillaria, Haworth 1812

 Nom scientifique:  Mammillaria hahniana  

  Werdermann 1929

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Mexique (Queretaro, Guanajuato).

Etymologie:  Mammillaria du Latin "mammilla" = mamelle suite à la forme des organes végétatifs en forme de mamelons ou tubercules ;

hahniana, en l'honneur d'Adolf Hahn, pépiniériste et collectionneur Allemand de cactées.

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat type cactées. Arroser de Marsà Octobre puis hiverner au sec.

 

Plusieurs floraisons espacées en Avril - Mai.

 

-----------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1) Mammilaria hahniana

Morphologie: la tige à l'apex peu laineux et légèrement plan, mesure jusqu'à 10 cm de diamètre. D'abord globuleuse, elle devient ovoïde et contient un suc blanc laiteux. Les mamelons coniques de 6-9 mm de hauteur et 3-4 mm de diamètre portent de petites aréoles rondes feutrées de blanc. Leur aisselle est garnie de poils blancs dont la longueur peut atteindre 4-5 centimètres. Chez certaines formes sélectionnées par les horticulteurs et très recherchées des collectionneurs, ils en arrivent à cacher complètement l'épiderme vert clair en association avec les 20-40 aiguillons radiaux blancs souples de 5-15 mm de longueur pointant latéralement. S'y ajoutent 1-(4) aiguillons centraux aciculés de 4-10 mm de longueur, blancs à pointe brune éclaircissant avec le temps.

Les fleurs diurnes apparaissent au printemps et forment une couronne à quelque distance autour de l'apex. De couleur rose foncé tirant sur le violacé, elles atteignent 1-2 cm de diamètre. Les fruits rouge clair en forme de massue mesurent environ 8 mm de longueur. Ils contiennent de petites graines noires (1,5 mm).

Référence: Guide de l'Amateur de Cactus, Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p85.

 

2) Mammilaria hahniana

D'après "Cactus, Atlas Illustré", Collection "approches de la nature", texte de Rudolf Subik et illustration de Jirina Kaplicka, Editions Grund 1969, p67.

 

3) Mammillaria hahniana

Description: cactée globuleuse d'abord solitaire, devenant cespiteuse, atteignant jusqu'à 20 cm de hauteur pour 12 cm de diamètre, à l'épiderme presque complètement occulté par la laine et les aiguillons. Mamelons coniques, axilles séteuses, densément couvertes de laine blanche. 20 à 30 aiguillons radiaux finement séteux, blancs; 1 à 5 aiguillons centraux droits, blancs à pointe brunâtre. Fleurs rouge pourpré à strie médiane plus foncée.

Dans la nature, Mammillaria hahniana vit  dans les montagnes à 2000 m d'altitude. C'est une espèce extrêmement variable.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 12, Fiche 1086.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1993.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Pfeiffera (Cactaceae), #Lepismium (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Corryocactinae

 Genre  Pfeiffera, Salm-Dyck 1845

Nom scientifique:  Pfeiffera monacantha ssp. monacantha

Pfeiffera monacantha (Grisebach) P. V. Heath 1994

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

   Lepismium monacanthum, (Grisebach) Barthlott 1987

Nouvelle classification 2015 pour Lepismium monacanthum

Nom scientifique:  Pfeiffera monacantha

(Griseb.) P.V. Heat 1994

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distributions:  Argentine, Bolivie.

Etymologie:  Pfeiffera, en l' honneur de Louis Pfeiffer (1805-1877), médecin, botaniste, physicien et malacologue allemand, auteur de Enumeratio Cactearum;

Lepismium, du Grec "lepisma" = écaille par rapport aux écailles que l'on observe au niveau des aréoles;

monacantha, du Grec "monos" = un, seul et "anthos" = épine.

Synonymes:  Acanthorhipsalis monacantha, Lepismium monacanthum, Rhipsalis monacantha. 

Température minimale:  5° C.

Exposition:  à mi-ombre. 

Culture:  sa croissance est assez rapide. Nécessite un substrat de type orchidées drainant avec du sable. Arroser normalement de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver. Brumisations fréquentes par temps chaud. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-substrat (mélange 50:50). Cactus épiphyte.

 

Floraison abondante en Avril - Mai.

 

Petites fleurs oranges de 10 mm de diamètre.

 

Les baies (fruits), elles sont oranges au départ puis deviennent roses à maturité.

 

Les baies mesurent environ 10 mm et contiennent de nombreuses petites graines de 1 mm environ.

 

Elles sont  comestibles, juteuses et légèrement sucrées.

 

 

Observation des graines à la loupe binoculaire (13 x)

Elles sont entourées d'une substance gélatineuse visqueuse et translucide.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Epithelantha (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre  Epithelantha, F. A. C. Weber ex Britton & Rose 1922

 Nom scientifique:  Epithelantha micromeri ssp. greggii

(Engelmann) N. P. Taylor 1998

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

Concernant la nomenclature actuelle, on ne sait pas encore si ce sont des sous-espèces (ssp.) ou des variétés (var.) d' Epithelantha micromeris.

 

Distribution:  Mexique (Coahuila).

Etymologie:  Epithelantha du Grec "epi" = au dessus, "thele" = tubercule et "anthos" = fleur ;

micromeris, du Grec "micro" = petit et "meris" = partie, suite à la petite taille de l'espèce ;

greggi, en l'honneur de Josiah Gregg (1806-1850), collectionneur Américain de cactées .

Synonymes:  Cephalomamillaria greggi, Cephalomamillaria micromeris var. greggi, Epithelantha greggi, Epithelantha micromeris var. greggi, Cactus micromeris var. greggi, Mammillaria micromeris var. greggii.

Température minimale:  - 7 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  cactus à croissance lente. Nécessite un substrat minéral très drainant (granite en décomposition). Arroser avec parcimonie de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Détail des épines et de la spination.

 

Les baies (fruits).

 

 

Système racinaire d' Epithelantha micromeris ssp. greggii.

 

-------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Epithelantha micromeris var. greggi  (Synonyme d'Epithelantha micromeris ssp. greggii)

Description: cactée naine globuleuse. Principale différence avec l'espèce-type Epithelantha micromeris:  variété plus robuste, aiguillons plus épais, l'aiguillon supérieur étant également plus long; aiguillons "centraux" pointant vers le bas. Fleurs identiques à l'espèce-type, blanc-crème à rose très pâle.

Dans la nature, Epithelantha micromeris var. greggi vit entre 1200 et 1800 m d'altitude.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 16, Fiche 1463.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1995.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Sclerocactus (Cactaceae), #Ancistrocactus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

Genre: Ancistrocactus Britton & Rose 1923

Nom scientifique:  Ancistrocactus scheeri

(Salm-Dyck) Britton & Rose 1923

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Ancienne classification

 Genre  Sclerocactus, Britton & Rose 1922

 Nom scientifique:  Sclerocactus scheeri 

(Salm-Dyck) N. P. Taylor 1987

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Etats Unis (Texas), Mexique (Nuevo Leon, Tamaulipas).

Etymologie:  Ancistrocactus, du Grec "ankistron" = crochet, hameçon et "kaktos" = chardon;

Sclerocactus du Grec "sclero" = dur, sec par rapport à la forme des épines et l'enveloppe dure des graines et "kaktos" = chardon;

scheeri, en l' honneur de Frederick Sheer (1792-1868), marchand Allemand intéressé par les cactées.

Basionyme: Echinocactus scheeri, Salm-Dyck 1850.

Synonymes:  Ancistrocactus scheeri, Ancistrocactus megarhizus, Ferocactus scheeri, Pediocactus scheeri.

Température minimale:  - 5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  plante de culture assez délicate. Nécessite un substrat minéral drainant, sablonneux avec de la perlite et un peu de terreau. Apporter un peu d'engrais à tomates en période de végétation (printemps-été). Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

 

Système racinaire de Sclerocactus scheeri.

 

----------------------------------------------------

Données supplémentaires

Ancistrocactus scheeri

Description: cactée solitaire oblongue mesurant jusqu'à 10 cm de hauteur pour 7 cm de diamètre; 13 côtes tuberculées et spiralées. 6-22 épines radiales aciculées flexibles, blanches à couleur paille. 3-4 épines centrales, l'inférieure et la plus longue étant crochue, brune. Petites fleurs apparaissant à l'apex, jaune-verdâtres.

Dans l'habitat, Ancistrocactus scheeri vit jusqu'à environ 1600 m d'altitude, sur des terrains sablonneux plus ou moins valonnés de la vallée du Rio Grande.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 23, Fiche 2128.

© Edisud, Aix, 1999 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Stenocactus (Cactaceae), #Echinofossulocactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

Genre: Echinofossulocactus Lawrence 1841

Nom scientifique:  Echinofossulocactus obvallatus

(DC.) Lawr. 1841

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Ancienne classification

 Genre  Stenocactus, (K. Schumann) A. W. Hill 1933

 Nom scientifique:  Stenocactus obvallatus

(De Candolle) Hill 1933

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Echinofossulocactus caespitosus, Backeberg 1950

 

Distribution:  Mexique (Hidalgo, Mexico, Queretaro, San Luis Potosi).

Etymologie:  Echinofossulocactus, du Latin "echinus" = hérisson et du Grec "kaktos" = chardon; "cactus hérisson (ou oursin) à fosses (ou sillons)", caractérisant à la fois le caractère épineux du genre et le fait qu'il possède des côtes fortement sillonnées;

Stenocactus du Grec "stenos" = étroit en raison des côtes étroites de ce cactus et "kaktos" = chardon; 

obvallatus, du Latin "obvallatus" = entouré d'un mûr, d'un rempart suite à la spination robuste de la plante;

caespitosus, du Latin = cespiteux.

Synonymes:  Brittonrosea obvallata, Brittonrosea pentacantha, Echinocactus obvallatus, Echinocactus pentacanthus, Echinocactus anfractuosus var. pentacanthus, Echinofossulocactus caespitosus, Echinofossulocactus obvallatus, Echinofossulocactus caespitosus, Stenocactus pentacanthus.

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. 

 

Floraison diurne en Mars - Avril. Fleur blanche de 30 mm avec une strie centrale rose fuschia.

Cactus de 50 mm de diamètre.

 

Système racinaire de Stenocactus obvallatus.

 

 (Provenance: Fleurs d'ailleurs, 34400 Lunel)

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Cleistocactus (Cactaceae), #Borzicactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

 Genre Cleistocactus, Lemaire 1861 

 Nom scientifique:  Cleistocactus winteri ssp. winteri 

Cleistocactus winteri (Hunt 1988)

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

Nouvelle classification 2015 pour Cleistocactus winteri

Nom scientifique:  Borzicactus aureispinus

(F. Ritter) G.D. Rowley 1975

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distribution:  Bolivie (Santa Cruz, Florida, Yapacani gorge).

Etymologie:  Cleistocactus, du Grec "kleistos" = fermé par rapport à la forme de la fleur et du Latin "cactus" = cactus;

Borzicactus, "Borzi" en l'honneur d'Antonio Borzi (1852-1921), botaniste et directeur du Jardin Botanique de Palerme (Italie) et du Grec "kaktos" = chardon;

winteri, en l'honneur de Hildegarda Winter, la soeur de Friedrich Ritter (1898-1989), géologue et botaniste Allemand qui étudia de nombreuses cactées.

Synonymes:  Bozicactus aureispinus, Cleistocactus aureispinus, Hildewintera aureispina, Loxanthocereus aureispinus, Winteria aureispina, Winterocereus aureispinus.

Température minimale:  - 2 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture: nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 Floraison diurne en Septembre - Octobre. Les fleurs durent plusieurs jours.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Turbinicarpus (Cactaceae), #Gymnocactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre Turbinicarpus, (Backeberg) Buxbaum & Backeberg 1937

 Sous-genre:  Turbinicarpus

  Section:  Gymnocactus

 Nom scientifique:  Turbinicarpus horripilus 

(Lemaire) John & Riha 1983

   (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Gymnocactus horripilus, (Lemaire) Backeberg 1951

 

Distribution:  Mexique (Hidalgo).

Etymologie:  Turbinicarpus du Latin "turbo, inis" = toupie et du Grec "carpos" = fruit par rapport à la forme des fruits;

Gymnocactus, du Grec "gymno" = nu et "kaktos" = chardon;

horripilus, du Latin "horrere" = être terrifié et "pilus" = cheveux, par rapport à la spination de la plante.

Basionyme:  Mammillaria horripila.

Synonymes: Bravocactus horripilus, Gymnocactus goldii, Gymnocactus horripilus, Echinocactus horripilus, Neolloydia horripila, Pediocactus horripilus, Thelocactus goldii, Thelocactus horripilus.

Température:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat minéral drainant (40% de terreau de feuille, 60% de sable grossier, additionné de granite en décomposition ou de pouzzolane). Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. 

Espèce placée sur la liste rouge de l' IUCN (en voie de disparition)  https://www.iucnredlist.org/species/40977/2948794

 

 

Plusieurs floraisons diurnes espacées de Mars à Juin. Fleur rose fushia de 25 mm.

 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1)

Turbinicarpus horripilus, Chacaya. Photo: J.-M. Chalet.

Référence: Succulentes, N°1, Février 2001.

 

 

2)

Gymnocactus horripilus  (Synonyme de Turbinicarpus horripilus)

Description: cactée globuleuse, fortement cespiteuse, formant des colonies, chaque tête faisant environ 10 cm de hauteur pour 9 à 10 cm de diamètre. Epiderme vert-bleuté, côtes tuberculées, aréoles d'abord laineuses vers l'apex, devenant glabres. De une dizaine à une vingtaine d'aiguillons radiaux blanchâtres à pointe brune, d'inégales longueurs; un aiguillon central tardif plus long et plus robuste. Fleurs rouge magenta violacé à pourpre vif.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 6, Fiche 506.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Coryphantha (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre Coryphantha, (Engelmann) Lemaire 1868

 Nom scientifique:  Coryphantha pallida ssp. calipensis

(Bravo ex Arias) Dicht & A. Lüthy 2000

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Coryphantha calipensis, Bravo ex Arias et al. 1992 

 

Distribution:  Mexique  (Puebla, Calipan, Tehuacan).

Etymologie:  Coryphantha du Grec "koryphe" = couronne et "anthos" = fleur;

pallida, du Latin "pallidus" = pâle ;

calipensis, par rapport à la localité de Calipan, Etat de Puebla au Mexique.

Basionyme:  Coryphantha calipensis.

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées acide bien drainant (1/3 de terreau de feuilles, 1/3 de sable grossier, 1/3 de terre de jardin). Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

------------------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1) Coryphantha calipensis

Morphologie: C. calipensis croit en touffes. La tige d'abord sphérique s'allonge et devient conique, donnant à la plante l'apparence d'une pomme de pin de 9 cm de hauteur et de 8 cm de diamètre. Elle porte des mamelons pointus appliqués contre la tige et pointant vers le haut. Ils mesurent 3 cm de longueur. En culture, le sommet de la tige et les sillons visibles sur les mamelons sont recouverts d'une laine blanche que la pluie emporte dans la nature.

Les 10-16 aiguillons radiaux et l'aiguillon central recourbé sont bruns puis gris et mesurent 1 cm de longueur. Les fleurs de 6 cm de diamètre naissent sur le sillon joignant le sommet à l'aisselle des mamelons, proches de l'apex. Diurnes, elles s'ouvrent en été et persistent durant plusieurs jours. Leurs pétales jaune pâle, contrastent avec le filet rouge vif des étamines. Les fruits, vert clair, de forme ovoïdes, portent un reste floral desséché. Ils demandent plusieurs mois pour mûrir et libèrent alors des graines discoïdales à enveloppe brune.

D'après "Guide de l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p34.

 

2)

Photo: J. Lodé

Référence: Cactus Aventures International, N°47, Juillet 2000.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Gymnocalycium (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinaae

 Genre Gymnocalycium, Pfeiffer ex Mittler 1844

 Sous-genre: Microsemineum

 Nom scientifique:  Gymnocalycium saglionis 

(Cels) Britton & Rose 1922

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Argentine  (Catamarca, Cordoba, La Rioja, Salta, San Juan, Tucuman).

Etymologie:  Gymnocalycium du Grec "gymnos" = nu et "calyx" = calice (caractère morphologique de la fleur) ;

saglionis, en l'honneur du Français J. Saglion qui fût le premier à cultiver cette espèce.

Synonymes:  Echinocactus saglionis, Echinocactus hybogonus,

Brachycalycium tilcarense, Gymnocalycium saglionis subsp. tilcarense.

Température minimale:  0 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Floraison diurne en Mai - Juin. Les fleurs durent plusieurs jours.

 

Baie (en Août).

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1)

Gymnocalycium saglionis. Photo : J.-M. Solichon

Référence: Succulentes, N°2, Mai 1999.

 

2)

Gymnocalycium saglionis

Habitat: Argentine nord-ouest (San luis jusqu'à Salta).

Espèce croissant lentement, mais d'un diamètre pouvant atteindre 30 cm. Les côtes larges sont divisées en tubercules arrondis. Aréoles de fortes dimensions et ornés d'une magnifique parure d'aiguillons presque couleur ébène au sommet, pour devenir bientôt rougeâtres et enfin gris. Chez les vielles aréoles, le nombre et la longueur augmentent. Lorsque la plante est aspergée, les aiguillons lancent des reflets rouges. Les fleurs court tubulés et en forme d'entonnoir n'apparaissent que sur les plante d'un certain âge, elles se groupent en anneau autour du sommet; extérieurement vertes, elles sont blanches jusqu'à rose à l'intérieur. Les graines sont minuscules, les plantes issues de semis croissent à un rythme très lent, ce qui n'est pas de nature à faciliter la culture.

Référence: "Cactées", Walter Kupper, Pia Roshardt, (p82-83, édition française), Edition Silva Zucich, 1ère Ed 1954.

 

 

3) Gymnocalycium saglione

Description: cactée généralement solitaire, devenant parfois cespiteuse avec l'âge, globuleuse aplatie, atteignant jusqu'à 30 cm de diamètre; épiderme vert bleuté, apex enfoncé, recouvert d'aiguillons. Nombreuses côtes (10 à 30), fortement tuberculées, à aréoles allongées, laineuses. Nombre d'aiguillons radiaux croissant avec l'âge, robustes, recourbés, entrelacés, d'abord noirs, devenant gris rosé avec le temps; 1 ou plusieurs aiguillons centraux, similaires aux radiaux. Fleurs à court tube floral, apparaissant autour de l'apex, rose pâle. Fruits globuleux, à déhiscence basale. Graines minuscules.

G. saglione, parfois écrit saglionis est une espèce extrêmement variable dans son vaste habitat.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 9, Fiche 808.

© Edisud, Aix, 1992 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Turbinicarpus (Cactaceae)

  Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre Turbinicarpus, (Backeberg) Buxbaum & Backeberg 1937

Sous-genre:  Turbinicarpus

  Section:  Normanbokea

 Nom scientifique:  Turbinicarpus valdezianus 

(Möller) Glass & Foster 1977

   (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Mexique  (Coahuila, Nuevo Leon).

Etymologie:  Turbinicarpus du Latin "turbo, inis" = toupie et du Grec "carpos" = fruit par rapport à la forme des fruits ;

valdezianus dédié à L. Möller-Valdez, la belle-soeur de Heinrich Möller, un expert en Mammillaria, auteur de la description de l'espèce.

Basionyme:  Pelecyphora valdeziana.

Synonymes:  Echinocactus valdezianus, Gymnocactus valdezianus, Mammillaria valdeziana, Neolloydia valdeziana, Normanbokea valdeziana, Pediocactus valdezianus, Pelecyphora plumosa, Thelocactus valdezianus.

Température:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  espèce à croissance lente. Nécessite un substrat minéral drainant (40% de terreau de feuille, 60% de sable grossier, additionné de granite en décomposition ou de pouzzolane). Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. 

Espèce placée sur la liste rouge de l' IUCN car sa population diminue (vulnérable)  https://www.iucnredlist.org/species/41000/121558667

 

Floraison diurne en Mars-Avril.  Fleur de 30-35 mm de diamètre qui dure plusieurs jours. 

 

Cactus âgé de 5 ans.

 

(Provenance: Ets Kuentz, 83600 Fréjus)

 https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

Ci-dessous, un autre Turbinicarpus valdezianus.

 

Numéro de collecte: P267 (correspondant au cactus ci-dessous).

Collecteurs: Jörg and Brigitte Piltz,

Espèce: Normanbokea valdezianus,

Localité: Mexique, Coahuila (Saltillo).

 

 

(Provenance, ami cactophile)

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Turbinicarpus valdezianus (fleur)(JMC 1970), Cedral, Photo: J.-M. Chalet.

Référence: Succulentes, N°2, Avril 2003.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Cotyledon (Crassulaceae)

Famille des Crassulaceae

 Nom scientifique:  Cotyledon macrantha 

(A. Berger 1900)

   Autre nom parfois utilisé: cotyledon orbiculata var. oblonga "Macrantha"

 

Distribution:  Sud de l'Afrique.

Etymologie:  Cotyledon, du Grec "kotylê" = cavité , suite à la forme des feuilles chez certaines espèces ;

macrantha, dérivé du Grec "makros" = large et "anthos" = fleur.

Température minimale:  - 1°C au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées enrichi en terreau. Arroser de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver (une fois par mois par beau temps).  

 

 

Floraison diurne de Janvier à Mai.  Les fleurs durent plus d'un mois.

 

Coupe longitudinale de la fleur.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Crassula (Crassulaceae)

Famille des Crassulaceae

 Nom scientifique:  Crassula ovata  

(P. Mill.) Druce
 

Distribution:  Afrique du Sud.

Etymologie:  Crassula, dérivé du Latin "crassus" = épais, par rapport aux feuilles de ces plantes ;

ovata, dérivé du Latin "ovatus" = en forme d'oeuf, par rapport à la forme des feuilles.

Nom vernaculaire:  Arbre de Jade.

Température minimale:  - 2 °C au sec.

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  nécessite un substrat drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Dans le Sud de la France, il peut rester à l'extérieur pendant l'hiver mais sous abri (plante en pot). Se bouture facilement à partir des tiges.

 

 

Floraison diurne de Janvier à Mars. Les fleurs durent plus d'un mois.

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog