Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

rhipsalis (cactaceae)

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Lepismium (Cactaceae), #Rhipsalis (Cactaceae)

  Famille des Cacataceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Lepismium, Pfeiffer 1835

 Nom scientifique:  Lepismium cruciforme 

(Vellozo) Miquel 1838 

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distributions:  Argentine (Chaco, Corrientes, Misiones), Brésil (Bahia, Esperito Santo, Mato Grosso do Sul, Minas Gerais, Parana, Pernambuco, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Santa Catarina, Sao Paulo), Paraguay.

Etymologie: Lepismium, du Grec "lepisma" = peau, enveloppe, par rapport à la façon dont les fleurs éclosent à travers l'épiderme;

cruciforme (cruciformis), du Latin "crux, crucis" = croix et "-formis" = ayant la forme, par rapport à l'aspect des tiges.

Basionyme: Cactus cruciformis.

Synonyme: Hariota cruciformis, Rhipsalis cruciformis.

Température minimale:  5 ° C au sec.

Exposition:  à mi-ombre.

Culture:  cactus épiphyte ou lithophyte. Il nécessite un terreau acide avec un peu de tourbe bien drainant, ou un terreau de type orchidées. Arroser de Mars à Octobre.  Il peut être arroser une fois par mois l'hiver, par beau temps. Brumisations fréquentes par temps chaud. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-sable (50:50).

Espèce placée sur la liste rouge de l'IUCN car sa population diminue  link

 

 Floraison diurne en Mai.

 

 

 

Les baies (fruits) mesurent 5 mm.

 

 

Ci-dessous, un autre Lepismium cruciformis.

 

Floraison au mois d'Août.

Les fleurs apparaissent au niveau des aréoles.

 

Très nombreux trichomes (poils) au niveau des aréoles.

 

-------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Lepismium, Pfeiffer,  Allg. Gartenz. 3 (40): 315 (1835) 

Espèce type: Cereus squamulosus Salm-Dyck ex De Candolle (= Lespismium cruciforme (Vellozo) Miquel).

Distribution: Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay, Pérou..

SynonymesRhipsalis Gaertner, Fruct. Sem. 1: 137 (1788) p.p.;  Acanthorhipsalis (Scumann) Britton & Rose, The Cactaceae 4: 211 (1923) p.p.; Nothorhipsalis Doweld, Sukkulenty 4 (1-2): 29 (2002); Ophiorhipsalis Doweld, Sukkulenty 4 (1-2): 39 (2002).

Les genres Lepismium et Rhipsalis n'ont jamais été très bien séparés et on peut trouver une grande partie des espèces sous les 2 genres. C'est en 1986 (Hunt & Taylor) qu'un groupe de travail de l'IOS a redéfini les genres de Cactaceae et accepté le genre Lepismium. En 1997, Barthlott donne une clé de définition. La différence principale est dans la ramification, Lepismium se ramifie latéralement le long des tiges (mésotonique) et Rhipsalis au bout des tiges (acrotonique).

Lepismium cruciforme (Vellozo) Miquel, Bull. Sci. Phys. Nat. Néerl. 1838: 49 (1838)

Basionyme: Cactus cruciformis Vellozo, Fl. Flum. 207 (1825 publ. 1829) nom. cons. prop.

Synonymes: Rhipsalis cruciforme (Vellozo) Castellanos, Ann. Mus. Nac. Buenos Aires 32: 496 (1925);

Cereus tenuispinus Haworth, Phil. Mag. 1: 125 (1827);

Cereus myosurus Salm-Dyck ex De Candolle, Prodr. 3: 469 (1828);

Lepismium myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Pfeiffer, Enum. Cact. 139 (1837);

Rhipsalis myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Föster, Handb. Cact., 455 (1846);

Lepismium knightii var. myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Lemaire, Ill. Hort. 11: misc. 73 (1864);

Lepismium cruciforme var. myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Backeberg, Die Cactaceae 2: 688 (1959);

Lepismium cruciforme fa. myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Süpplie, Rhipsalidinae, sans pagination (11) (1990 publ.1991);

Cereus squamulosus, Salm-Dyck ex De Candolle, Prodr. 3: 469 (1828);

Rhipsalis squamulosa,  (Salm-Dyck) Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 280 (1890);

Cereus tenuis Schott ex De Candolle, Prodr. 3: 469 (1828);

Lepismium knightii Pfeiffer, Allg. Gartenz. 3: 380 (1835);

Lepismium myosurus var. knightii (Salm-Dyck ex De Candolle) Salm-Dyck, Cact. Hort. Dyck. 1849: 232 (1850);

Lepismium cruciforme var. knightii (Salm-Dyck ex De Candolle) Boom, Succulenta 38 (11):142 (1959);

Rhipsalis mittleri Föster, Handb. Cact., 455 (1846);

Lepismium ramosissimum Lemaire, Ill. Hort. 11: 72 (1864);

Rhipsalis ramosissima (Lemaire)  Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 299 (1890);

Lepismium cavernosum G.A. Lindberg, Gartenflora 39: 151 (1890);

Rhipsalis cavernosa (G.A. Lindberg) Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 290 (1890);

Lepismium cruciforme var. cavernosa (G.A. Lindberg) Backeberg, Die Cactaceae 2: 689 (1959);

Rhipsalis macropogon Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 282 (1890);

Rhipsalis anceps F.A.C. Weber, Rev. Hort. 64: 427 (1982);

Lepismium anceps (F.A.C. Weber) Borg, Cacti 368 (1937);

Lepismium cruciforme var. anceps (F.A.C. Weber) Backeberg, Die Cactaceae 2: 689 (1959);

Lepismium cruciforme fa. anceps (F.A.C. Weber) Süpplie, Rhipsalidinae, sans pagination (11) (1990 publ.1991);

Lepismium vollii Backeberg, in Backeberg & Knuth, Kaktus-ABC 411 (1935);

Type: inexistant.

Lectotype (Taylor 1994) Brésil, Rio de Janeiro, Vellozo, Fl. Flum., Icones 5: t. 29 (1827 publ. 1829)

Distribution: Est et sud du Brésil, Paraguay, Argentine du nord-est, 0 à 1200 m.

Gravures de Lepismium cruciforme, Lepismium commune, Curtis Botanical Magazine 67:3763 (1839).

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 38, 40 et 41, Succulentes, Spécial 2006.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Hatiora (Cactaceae), #Rhipsalis (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Hatiora, Britton & Rose in Bail, 1915

 Nom scientifique:  Hatiora salicornioides

(Haworth) Britton & Rose ex L.H. Bailey 1915

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

  Rhipsalis salicornioides, Haworth 1819

 

Distribution:  Brésil (Bahia, Espirito Santo, Minas Gerais, Parana, Rio de Janeiro, Sao Paulo).

Etymologie: Hatiora, anagrame du nom de genre invalide Hariota en l'honneur de Thomas Hariot (1560-1621), astronome et mathématicien Anglais, ayant effectué de nombreux voyages d'Histoire Naturelle (Cactaceae) ;

salicornioides, du Grec "-oides" = ressemblant à et pour le genre Salicornia, par rapport à la forme des tiges.

(Rhipsalis, du Grec "rhips" = jonc, tresse,  suite à l'aspect entrelacé des tiges).

Basionyme: Rhipsalis salicornioides, Haworth 1819.

Nom vernaculaire anglais: beer bottle cactus.

Température minimale:  5° C.

Exposition:  à l'ombre. 

Culture:  cactus épiphyte et terrestre. Sa croissance est assez rapide. Nécessite un substrat de type orchidées drainant avec du sable. Arroser normalement de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver. Se bouture très facilement à partir des tige dans un mélange terreau-sable (50-50). Culture à mi-ombre en plein été et brumisations régulières.

 

 

 

Floraison à la fin de l'hiver de Février au printemps. Au départ les boutons floraux sont oranges, puis la fleur devient jaune quand elle s'ouvre. La floraison dure au moins un mois.

 

Observations au microscope

Epiderme de la tige (100 X)

Epiderme 100 X etat frais Hatiora

 

Stomate (400 X)

Stomate 400 X etat frais Hatiora

 

----------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

1) Hatiora Britton & Rose, Standard Cycl. Hort. Bailey (3): 1432 (1915) 

Espèce type: Rhipsalis salicornioides Haworth

Distribution: Brésil

Synonymes: Epiphyllum subg. Epiphyllopsis  Berger, Kakten 97 (1929);

Epiphyllopsis  (Berger) Backeberg & Knuth, Kaktus-ABC 158 (1935);

Pseudozygecactus Backeberg, Blätt. Kakt.-forsch. 5 (6): Diagnosen (1938);

Rhipsalidopsis Britton & Rose, The Cacaceae 4: 209 (1923).

Hatiora ressemble aux Rhipsalis. Tous les segments des pousses sont strictement déterminés. Fleurs colorées toujours terminales, avec une aréole composée. Fruit rondelet ou anguleux.

 

2) Hatiora subg. Hatiora

Hatiora salicornioides (Haworth) Britton & Rose, Stand. Cycl. Hort. Bailey 3: 1433 (1915)

Basionyme: Rhipsalis salicornoides, Haworth, Suppl. Pl. Succ. 83 (1819). Presque tous les auteurs utilisent le nom corrigé salicornioides.

Synonymes: Cactus salicornioides (Haworth) Link & Otto, Icon. Pl. Select. Hort. Berol. 49 (1820);

Hariota salicornioides (Haworth) De Candolle, Mém. Cact. 27 (1834).

Type: Indes occidentales, cult. avant 1818 par Loddiges, prob. non conservé.

Néotype (Barthlott & Taylor 1995): Collectionné au Brésil, par M. Bowie et Cunningham 1816" cult. hort. Kew, aquarelle de T. Duncanson (K).

1.1 Hatiora salicornioides fa. salicornioides

1.2 Hatiora salicornioides fa. cylindrica

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 54 et 55, Succulentes, Spécial 2006.

 

3) Hatiora salicornioides 

Description: cactée épiphyte, buissonnante, à tiges dressées ou suspendues, très ramifiées, jusqu'à 40 cm de longueur. Tiges dénudées, divisées en articles ayant la forme de massue; aréoles peu nombreuses, glabres, sauf celles de l'apex, feutrées. Petites fleurs variant du jaune à l'orange, apparaissant sur l'aréole terminale de la tige.

Dans son habitat naturel, Hatiora salicornioides vit dans les forêts ombrophiles du sud du Brésil, sur le tronc des arbres, et bénéficie d'une humidité atmosphérique importante.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 3, Fiche 99.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Rhipsalis (Cactaceae)

  Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Rhipsalis, Gaertner 1788

 Nom scientifique:  Rhipsalis oblonga 

Loefgren 1918

(Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

Distribution:  Brésil  (Bahia, Esperito Santo, Rio de Janeiro, Sao Paulo).

Etymologie:  Rhipsalis, du Grec "rhips" = jonc, tresse,  suite à l'aspect entrelacé des tiges ;

oblonga (oblongus), du Latin "oblong" = par rapport à la forme des segments de tiges. 

Synonyme:  Rhipsalis crispimarginata.

Température minimale:  5 ° C .

Exposition:  à mi-ombre.

Culture:  nécessite un terreau acide bien drainant. Arroser de Mars à Octobre. Il peut être arroser une fois par mois l'hiver, par beau temps. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-sable (50:50). Brumisations fréquentes par temps chaud.

Cactus épiphyte (plante se développant sur une autre sans la parasiter) ou épilithe (végétal utilisant des pierres comme support).

 

Espèce placée sur la liste rouge de l'IUCN car sa population diminue (vulnérable).

https://www.iucnredlist.org/species/40863/121555902

 

 

 

 

Nombreux boutons floraux qui apparaissent au mois de Décembre.

 

Petites fleurs blanchâtres, floraison diurne au mois de Février.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Rhipsalis (Cactaceae), #Erythrorhipsalis (Cactaceae)

  Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Rhipsalis, Gaertner 1788

 Nom scientifique:  Rhipsalis pilocarpa 

Loefgren 1903

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Erythrorhipsalis pilocarpa, (Loefgren) Berger 1920

 

Distribution:  Brésil  (Esperito Santo, Minas Gerais, Parana, Rio de Janeiro, Sao Paulo).

Etymologie:  Rhipsalis, du Grec "rhips" = jonc, tresse,  suite à l'aspect entrelacé des tiges ;

pilocarpa, du Latin "pilus" = cheveux et du Grec "karpos" = fruit. 

Synonyme:  Erythrorhipsalis pilocarpa.

Température minimale:  5 ° C au sec.

Exposition:  à mi-ombre.

Culture:  nécessite un terreau acide bien drainant. Arroser de Mars à Octobre. Il peut être arroser une fois par mois l'hiver, par beau temps. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-sable (50:50). Brumisations fréquentes par temps chaud. Cactus épiphyte.

Espèce placée sur la liste rouge de l' IUCN car sa population diminue (vulnérable)  https://www.iucnredlist.org/species/40871/121556373

 

  

 Floraison en Décembre - Janvier. Petites fleurs blanches à gorge teintée de rose de 24 mm.

 

Les baies (fruits) mesurent 10 mm.

 

---------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Rhipsalis  Gaertner, Fruct. Sem. PL. 1: 137 (1788)

Espèce type: Rhipsalis cassuha Gaertner (= R. baccifera (Mueller) Stearn)

Distribution: Toute l'Amérique tropicale depuis le sud des Etats-Unis jusqu'au nord de l'Argentine.

Synonyme: Erythrorhipsalis Berger, Monatsschr. Kakt.-kunde. 30 (1): 4 (1920)

 

Rhipsalis pilocarpa Löfgren, Monatsschr. Kakt.-kunde. 13 (4): 52 (1903)

Synonyme: Erythrorhipsalis pilocarpa (Löfgren) Berger, Monatsschr. Kakt.-kunde. 30 (1): 4 (1920)

Type: Brésil, sao Paulo, Mun. Itu, forêt de Ipanema et Itu, cultivé au jardin botanique Sao Paulo, février 1903, Löfgren (introuvable à RB, R, SP)

Lectotype (Barthlott & Taylor): Löfgren l.c. fig. p.rr (1903)

Distribution: Brésil (Minas Gerais, Esperito Santo, Rio de Janeiro, SaoPaulo, Parana), 500 - 900 m.

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 42 et 53, Succulentes, Spécial 2006.

 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog