Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Crassula (Crassulaceae)

Famille des Crassulaceae

 Nom scientifique:  Crassula arborescens 

(Mill.) Willd. 1798
 

Distribution:  Afrique du Sud (Province du Cap).

Etymologie:  Crassula, dérivé du Latin "crassus" = épais, par rapport aux feuilles de ces plantes ;

arborescens, dérivé du Latin signifiant "devenant arbre", car la plante peut atteindre 1 à 2 m de hauteur dans son habitat.

Basionyme: Crassula arborescens.

Synonymes: Cotyledon punctata, Crassula arborea, Crassula cotyledon, Crassula cotyledonifolia.

Température minimale:  - 3 °C au sec.

Exposition:  lumière très vive mais sans soleil direct.

Culture:  nécessite un substrat drainant. Arroser de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver. Se bouture facilement à partir des tiges.

Plante la plus grande de toutes les Crassula.

 

Plante de 50 cm de hauteur.

 

(Provenance: Ets Kuentz, 83600 Fréjus) 

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Haworthia (Asphodelaceae)

Famille des Asphodelaceae

(Ex Liliaceae)

   Nom scientifique:  Haworthia coarctata

 Haworth 1824

 

Distribution: Afrique du Sud (Province du Cap).

Etymologie:  Haworthia, en l'honneur de Adrian H. Haworth (1768-1833), zoologiste et botaniste Anglais, spécialisé dans les plantes succulentes (Aloaceae);

coarctata, dérivé du mot Latin coarctatus, signifiant entassé, par rapport à l'arrangement des feuilles.

Synonyme:  Haworthiopsis coarctata.

Température minimale:  - 2 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière très vive mais sans soleil direct.

Culture:  sa culture est facile. Nécessite un substrat drainant de type cactées. Arroser régulièrement de Mars à Octobre puis une fois par mois l'hiver. Bien laisser sécher entre 2 arrosages.

 

 

Nombreux rejets qui se forment à la base et qui se bouturent facilement.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Lepismium (Cactaceae), #Rhipsalis (Cactaceae)

  Famille des Cacataceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Lepismium, Pfeiffer 1835

 Nom scientifique:  Lepismium cruciforme 

(Vellozo) Miquel 1838 

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distributions:  Argentine (Chaco, Corrientes, Misiones), Brésil (Bahia, Esperito Santo, Mato Grosso do Sul, Minas Gerais, Parana, Pernambuco, Rio de Janeiro, Rio Grande do Sul, Santa Catarina, Sao Paulo), Paraguay.

Etymologie: Lepismium, du Grec "lepisma" = peau, enveloppe, par rapport à la façon dont les fleurs éclosent à travers l'épiderme;

cruciforme (cruciformis), du Latin "crux, crucis" = croix et "-formis" = ayant la forme, par rapport à l'aspect des tiges.

Basionyme: Cactus cruciformis.

Synonyme: Hariota cruciformis, Rhipsalis cruciformis.

Température minimale:  5 ° C au sec.

Exposition:  à mi-ombre.

Culture:  cactus épiphyte ou lithophyte. Il nécessite un terreau acide avec un peu de tourbe bien drainant, ou un terreau de type orchidées. Arroser de Mars à Octobre.  Il peut être arroser une fois par mois l'hiver, par beau temps. Brumisations fréquentes par temps chaud. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-sable (50:50).

Espèce placée sur la liste rouge de l'IUCN car sa population diminue  link

 

 Floraison diurne en Mai.

 

 

 

Les baies (fruits) mesurent 5 mm.

 

 

Ci-dessous, un autre Lepismium cruciformis.

 

Floraison au mois d'Août.

Les fleurs apparaissent au niveau des aréoles.

 

Très nombreux trichomes (poils) au niveau des aréoles.

 

-------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Lepismium, Pfeiffer,  Allg. Gartenz. 3 (40): 315 (1835) 

Espèce type: Cereus squamulosus Salm-Dyck ex De Candolle (= Lespismium cruciforme (Vellozo) Miquel).

Distribution: Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay, Pérou..

SynonymesRhipsalis Gaertner, Fruct. Sem. 1: 137 (1788) p.p.;  Acanthorhipsalis (Scumann) Britton & Rose, The Cactaceae 4: 211 (1923) p.p.; Nothorhipsalis Doweld, Sukkulenty 4 (1-2): 29 (2002); Ophiorhipsalis Doweld, Sukkulenty 4 (1-2): 39 (2002).

Les genres Lepismium et Rhipsalis n'ont jamais été très bien séparés et on peut trouver une grande partie des espèces sous les 2 genres. C'est en 1986 (Hunt & Taylor) qu'un groupe de travail de l'IOS a redéfini les genres de Cactaceae et accepté le genre Lepismium. En 1997, Barthlott donne une clé de définition. La différence principale est dans la ramification, Lepismium se ramifie latéralement le long des tiges (mésotonique) et Rhipsalis au bout des tiges (acrotonique).

Lepismium cruciforme (Vellozo) Miquel, Bull. Sci. Phys. Nat. Néerl. 1838: 49 (1838)

Basionyme: Cactus cruciformis Vellozo, Fl. Flum. 207 (1825 publ. 1829) nom. cons. prop.

Synonymes: Rhipsalis cruciforme (Vellozo) Castellanos, Ann. Mus. Nac. Buenos Aires 32: 496 (1925);

Cereus tenuispinus Haworth, Phil. Mag. 1: 125 (1827);

Cereus myosurus Salm-Dyck ex De Candolle, Prodr. 3: 469 (1828);

Lepismium myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Pfeiffer, Enum. Cact. 139 (1837);

Rhipsalis myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Föster, Handb. Cact., 455 (1846);

Lepismium knightii var. myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Lemaire, Ill. Hort. 11: misc. 73 (1864);

Lepismium cruciforme var. myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Backeberg, Die Cactaceae 2: 688 (1959);

Lepismium cruciforme fa. myosurus (Salm-Dyck ex De Candolle) Süpplie, Rhipsalidinae, sans pagination (11) (1990 publ.1991);

Cereus squamulosus, Salm-Dyck ex De Candolle, Prodr. 3: 469 (1828);

Rhipsalis squamulosa,  (Salm-Dyck) Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 280 (1890);

Cereus tenuis Schott ex De Candolle, Prodr. 3: 469 (1828);

Lepismium knightii Pfeiffer, Allg. Gartenz. 3: 380 (1835);

Lepismium myosurus var. knightii (Salm-Dyck ex De Candolle) Salm-Dyck, Cact. Hort. Dyck. 1849: 232 (1850);

Lepismium cruciforme var. knightii (Salm-Dyck ex De Candolle) Boom, Succulenta 38 (11):142 (1959);

Rhipsalis mittleri Föster, Handb. Cact., 455 (1846);

Lepismium ramosissimum Lemaire, Ill. Hort. 11: 72 (1864);

Rhipsalis ramosissima (Lemaire)  Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 299 (1890);

Lepismium cavernosum G.A. Lindberg, Gartenflora 39: 151 (1890);

Rhipsalis cavernosa (G.A. Lindberg) Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 290 (1890);

Lepismium cruciforme var. cavernosa (G.A. Lindberg) Backeberg, Die Cactaceae 2: 689 (1959);

Rhipsalis macropogon Schumann, in Martius, Fl. Bras. 4 (2): 282 (1890);

Rhipsalis anceps F.A.C. Weber, Rev. Hort. 64: 427 (1982);

Lepismium anceps (F.A.C. Weber) Borg, Cacti 368 (1937);

Lepismium cruciforme var. anceps (F.A.C. Weber) Backeberg, Die Cactaceae 2: 689 (1959);

Lepismium cruciforme fa. anceps (F.A.C. Weber) Süpplie, Rhipsalidinae, sans pagination (11) (1990 publ.1991);

Lepismium vollii Backeberg, in Backeberg & Knuth, Kaktus-ABC 411 (1935);

Type: inexistant.

Lectotype (Taylor 1994) Brésil, Rio de Janeiro, Vellozo, Fl. Flum., Icones 5: t. 29 (1827 publ. 1829)

Distribution: Est et sud du Brésil, Paraguay, Argentine du nord-est, 0 à 1200 m.

Gravures de Lepismium cruciforme, Lepismium commune, Curtis Botanical Magazine 67:3763 (1839).

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 38, 40 et 41, Succulentes, Spécial 2006.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Aloe (Asphodelaceae)

Famille des Asphodelaceae

Genre: Aloe Linné 1753

Nom:  Aloe  " Doran Black "

 

Origine: hybride complexe obtenu à partir de 4 Aloe différentes par Dick Wright.

Etymologie: origine uncertaine, de l'Arabe "alloch" = amère ou "alloeh", du Grec "aloe" ou de l'Hébreu "ahalim ou allal" = amère;

"Doran Black", en l'honneur du pépiniériste Doran Black qui dirigeait le Black's House of Cactus à Stanton (Californie).

Souvent vendue sous le nom incorrect de "Dorian Black".

Température minimale:  0°C.

Exposition: soleil partiel.

Culture:  nécessite un substrat drainant de type cactées. Arroser modérément de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Peut être arrosé une fois par mois l'hiver, par beau temps.

 

Floraison au mois d'Août.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Cotyledon (Crassulaceae)

Famille des Crassulaceae

 Nom scientifique:  Cotyledon orbiculata var. undulata 'Rose' 

Cotyledon orbiculata L., 1753

 

Distribution:  Sud de l'Afrique pour Cotyledon orbiculata.

Etymologie:  Cotyledon, du Grec "kotylê" = cavité , suite à la forme des feuilles chez certaines espèces ;

orbiculata, dérivé du Latin "orbiculatus" = orbiculaire, par rapport à la forme des feuilles;

undulata, dérivé du Latin "undulatus" = ondulé, par rapport à la forme des feuilles;

"Rose", car les feuilles sont teintées de rose.

Nom vernaculaire: pour Cotyledon orbiculata = oreilles de cochon.

Température minimale:  - 4° C.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées enrichi en terreau. Arroser de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver (une fois par mois par beau temps).  

 

 

Floraison au mois d'Août.

 

Fleur de 3 à 3,5 cm de longueur.

 

(Provenance: Ets Kuentz, 83600 Fréjus) 

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Pfeiffera (Cactaceae), #Lepismium (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Corryocactinae

 Genre  Pfeiffera, Salm-Dyck 1845

Nom scientifique:  Pfeiffera boliviana

(Britton) D.R. Hunt 2002

(Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, 2015)

   Lepismium bolivianum (Britton) Barthlott 1991

 

Distribution:  Bolivie (La Paz, Yungas).

Etymologie:  Pfeiffera, en l' honneur de Louis Pfeiffer (1805-1877), médecin, botaniste, physicien et malacologue allemand, auteur de Enumeratio Cactearum;

Lepismium, du Grec "lepisma" = écaille par rapport aux écailles que l'on observe au niveau des aréoles;

boliviana, bolivianum, car originaire de Bolivie.

Basionyme: Hariota boliviana Britton 1893.

Synonymes:  Nothorhipsalis boliviana, Rhipsalis boliviana. 

Température minimale:  5° C.

Exposition:  à mi-ombre. 

Culture:  cactus épiphyte retombant, nécessitant un substrat de type orchidées drainant avec du sable. Arroser normalement de Mars à Octobre avec de l'eau non calcaire puis diminuer les arrosages en hiver. Brumisations fréquentes par temps chaud. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-substrat après cicatrisation de la bouture (mélange 50:50).

 

 

 

(Provenance: jardinerie Boncap, Orthez, 64)

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Euphorbia (Euphorbiaceae)

 Famille des Euphorbiaceae

Genre: Euphorbia L., 1753

Nom scientifique:  Euphorbia tirucalli

    L., 1753

 

Origine:  Afrique  centrale et australe, sous-continent indien. Largement répandue comme plante ornementale.

Etymologie:  Euphorbia, genre dédié à à Euphorbius, médecin de Juba II, roi de Maurétanie (royaume antique correspondant à l'Algérie et au Maroc actuels).

tirucalli, provenant d'un nom local de la région de Malayalam (Sud de l'Inde): "tiru" = bon et "kalli" = euphorbe.

Synonymes: Arthrothamnus bergii, Arthrothamnus ecklonii, Euphorbia geayi, Euphorbia laro, Euphorbia media, Euphorbia rhipsaloides, Euphorbia scoparia, Euphorbia suareziana, Tirucalia indica, Tirucalia tirucalli.

Nom vernaculaire: Euphorbe crayon.

Exposition:  lumière très vive à plein soleil.

Température minimale:  5°C.

Culture:  nécessite un substrat bien drainant. Arroser de Marc à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver (une fois par mois par beau temps). Les tiges présentent un latex toxique.

 

Plante de 45 cm de hauteur.

 

 

Petites feuilles caduques à l'extrémité des jeunes tiges.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Opuntia (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Opuntioideae

Tribu: Opuntieae

 Genre:  Opuntia, P. Miller 1754

Nom scientifique:  Opuntia polyacantha var. hystricina

(Engelamm & J.M. Bigelow) B.D. Parfitt 1998

Opuntia polyacantha Haworth 1819

(The New Cactus Lexicon, D. Hunt, Ed. 2006)

 

Distributions:  Etats-Unis (Arizona, Californie, Colorado, Nevada, Nouveau Mexique, Utah).

Etymologie:  Opuntia, origine du mot incertaine, soit d'Opunte (Ville de la Grèce antique), soit d'Opuns (en Inde) ;

polyacantha, (polyacanthus), dérivé du Grec "poly" = plusieurs et "akantha" = épines;

hystricina (hystricinus), du Latin signifiant "qui ressemble à un hérisson, par rapport à la spination du cactus. 

Synonymes: Opuntia erinacea var. hystricina, Opuntia hystricin.  

Température:  -  20 °C. 

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactée drainant. Cactée résistante et robuste, au froid et à la pluie. Peut être plantée en extérieur dans toute la France dans un sol drainant.

 

 

Détail d'un cladode et des épines.

 

Floraison diurne en Juin.

 

 

(Provenance: Point Vert)

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Arrojadoa (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae 

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Cereinae

 Genre: Arrojadoa,  Britton & Rose 1920

Nom scientifique:  Arrojadoa penicillata var. spinosior

Buining & Brederoo 1980

(Arrojadoa penicillata, (Gürke) Britton & Rose 1920)

 

 

Distribution:  Brésil (Minas Gerais), Riojequitinhonha.

Etymologie:  Arrojadoa, en l' honneur du Dr Miguel Arrojadoa Lisboa (1920), collectionneur de cactées et superintendant de la "Estrada de Ferro Central do Brasil";

penicillata, dérivé du Latin et signifiant "comme la brosse, le pinceau d'un artiste", par rapport à l'aspect du céphalium;

spinosior, dérivé du Latin "spinosus" = épineux, par rapport aux nombreuses épines des aréoles.

Température minimale:  5°C au sec.

Exposition: lumière très vive. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées bien drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.  

 

La plante ci-dessous ne présente pas encore de céphalium.

Cactée de 13 cm de haut pour 1 cm de diamètre.

 

Nouvelles pousses de l'année.

 

(Provenance: Uhlig-kakteen, Allemagne) 

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Habitat

Le genre Arrojadoa vit dans les forêts caduques sèches et les broussailles épineuses de la caatinga brésilienne. On peut le trouver également dans les éboulis et les rocailles, sur des sols pierreux et graveleux, ou bien, parfois, sur des sables plus ou moins riches en humus, jusqu'à près de 1000 m d'altitude. Il se plaît à mi-ombre sous le couvert d'une végétation arborescente, en compagnie d'autres Cactacées, de quelques Broméliacées ou d'Orchidées, en bénéficiant d'un climat tropical  où les pluies demeurent saisonnières.

 

Référence:  Connaissance des succulentes et xérophytes du monde, Francis Bugaret, Edisud, 2ème édition 2015, p 234.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Austrocylindropuntia (Cactaceae)

  Famille des cactaceae

Sous-famille: Opuntioideae

Tribu: Tephrocacteae

 Genre Austrocylindropuntia, Backeberg 1938 

 Nom scientifique:  Austrocylindropuntia vestita

(Salm-Dyck) Backeberg 1939 

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Argentine (Jujuy), Bolivie.

Etymologie:  Austrocylindropuntia, du Latin "australis" = au sud, et "cylindrus" = cylindrique ;  

Opuntia, origine du mot incertaine, soit d'Opunte (Ville de la Grèce antique), soit d'Opuns (en Inde) ;

vestita, dérivé du Latin "vestitus" = vêtu par rapport aux tiges recouvertes de poils.

Les Austrocylindropuntia sont originaires d'Amérique du Sud.

Basionyme: Opuntia vestita Salm-Dyck 1845.

Synonymes: Austrocylindropuntia chuquisacana, Austrocylindropuntia teres, Cylindropuntia teres, Cylindropuntia vestita, Maihueniopsis vestitaOpuntia chuquisacana, Opuntia heteromorpha, Opuntia teres, Opuntia vestita, Tephrocactus heteromorphus.

Nom vernaculaire anglais: old man opuntia.

Température minimale:  - 5 °C si bref et tenue au sec.

Exposition:  plein soleil à mi-ombre. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactée minéral et drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Laisser sécher entre 2 arrosages. N'apprécie pas les étés trop chauds et étouffants. Placer dans un endroit aéré.

 

Cactus de 25 cm de hauteur. Tige de 1,5-2 cm de diamètre.

 

Détail des feuilles au sommet des tiges cylindriques.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Epicactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

 

Nom:  Epicactus "Philippe Soulier"

 

Origine: hybride horticole.

Les Epicactus sont des hybrides issus généralement du croisement entre divers genres de cactées épiphytes dont les Epiphyllums.

Exposition:  mi-ombre.

Température minimale:  5° à 10° C.

Culture: nécessite un substrat de type orchidées drainant avec du sable. Drainage au fond du pot de culture. Arroser normalement de Mars à Octobre, avec de l'eau de pluie si possible, puis diminuer les arrosages en hiver. Brumisations fréquentes par temps chaud. Se bouture facilement à partir des tiges dans un mélange terreau-sable (50-50).

 

Floraison diurne en Juin.

Grande fleur blanche de 20 cm de longueur pour 15 cm de diamètre environ.

 

(Provenance: Ets Kuentz, 83600 Fréjus) 

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Eriosyce (Cactaceae), #Neoporteria (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Notocacteae

Genre: Neoporteria Britton & Rose 1922

Nom scientifique:  Neoporteria paucicostata

(F. Ritter) Donald & G.D. Rowley 1966

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

Ancienne classification

Genre  Eriosyce, R. Philippi 1872

  Nom scientifique: Eriosyce paucicostata ssp. paucicostata 

(Ritter) Ferryman 2003 

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Eriosyce taltalensis ssp. paucicostata (Ritter) F. Kattermann 1994

  

Distribution:  Chili (Antofagasta).

Etymologie:  Neoporteria, du Grec "neos" = nouveau et "porteria" = en l'honneur de Carlos Emilio Porter (1867-1942), entomologiste et naturaliste Chilien;

Eriosyce, du Grec "erion" = laine et "syke" = figue, signifiant des fruits recouverts de laine;

paucicostata, dérivé du Latin "pauci-" = peu et "costatus" = strié par rapport aux côtes peu nombreuses de la plante;

taltalensis, car originaire de la région de Taltal, au nord du Chili.

Basionyme d'Eriosyce paucicostata ssp. paucicostata: Horridocactus paucicostatus, Ritter 1959. 

Synonymes:  Neochilenia paucicostatus, Neoporteria neohankeanus, Neoporteria paucicostata, Pyrrhocactus neohankeanus, Pyrrhocactus paucicostatus.

Température minimale:  - 4 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière très vive à plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Cactus de 60 mm de diamètre.

 

Plusieurs floraisons successives diurnes en Juin.  Fleur de 50 à 60 mm de diamètre.

 

(Provenance: Cactus Prod, 34290 Alignan du Vent)

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

 

---------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Neoporteria paucicostata

Description: cactée solitaire globuleuse allongée, mesurant jusqu'à 30 cm de longueur pour 8 cm de diamètre, à l'épiderme vert glauque; 8 à 12 côtes mentonnées, aréoles feutrées. 5 à 8 aiguillons radiaux droits ou légèrement incurvés, projetés, d'abord noirs, devenant gris avec l'âge; jusqu'à 4 aiguillons centraux. Fleurs apicales, orangées.

Dans son habitat, Neoporteria paucicostata vit sur les montagnes côtières arides du nord Chili. De nombreuses variétés ont été décrites.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 12, Fiche 1096.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1993.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Melocactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Cereinae

 Genre  Melocactus, Linnaeus (Link & Otto) 1827

 Nom scientifique:  Melocactus matanzanus 

Léon 1934

  (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distribution:  Cuba (Matanzas).

Etymologie:  Melocactus, du Latin "melo" = melon  et du Grec "kaktos" = chardon ;

matanzanus, car cette espèce provient de la province de Matanzas au nord de Cuba.

Synonyme:  Melocactus actinacanthus.

Nom vernaculaire:  Bonnet de Turc. 

Température minimale:  8°C (ne pas hiverner en serre froide).

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  espèce de culture délicate comme tous les Melocactus. Nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner à 8 °C minimum. Peut être arroser une fois par mois l'hiver par beau temps. 

 

 

Détail des épines et de la spination.

 

Chez les Melocatus, les fleurs apparaissent au niveau du céphalium, bien visible sur ce cactus. Plusieurs floraisons diurnes espacées en Juin - Juillet.  Petite fleur rose fuschia.

 

Détail des baies (fruits).

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données suppléméntaires

 

Melocactus matanzanus

Description: cactée solitaire globuleuse, atteignant jusqu'à 8 cm de hauteur pour 10 cm de diamètre. Céphalium mesurant environ 4 cm de hauteur pour 6 cm de diamètre, garni au départ de soies rousses, laissant plus tard place à de la laine blanche. Côtes aigües; aréoles situées dans une dépression. Aiguillons radiaux incurvés;  un aiguillons central mal défini; tous sont rose rougeâtre au début, devenant blanc jaunâtre à grisâtre. Fleurs rose; fruits rose pâle à blanc.

Espèce réputée variable dans son milieu naturel, Melocatus matanzanus vit sur des collines rocheuses de serpentine dans l'intérieur du pays.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 10, Fiche 959.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1993.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Matucana (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

 Genre  Matucana, Britton & Rose 1922

 Nom scientifique:  Matucana intertexta

F. Ritter 1963

(Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015) 

  

Distribution:  Pérou (Cajamarca).

Etymologie:  Matucana, en référence au village de Matucana, province de Lima au Pérou ;

intertexta, (intertextus) dérivé du Latin "inter" = mélangé, entremêlé et "textus (texere)" = tissé par rapport à la spination du cactus.

Synonymes: Borzicactus intertextus, Submatucana intertexta.

Température minimale:   0 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière très vive à plein soleil.

Culture:  substrat de type cactées bien drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Détail de l'aréole et des épines.

 

Ci-dessous le même cactus, 7 ans plus tard, avec un diamètre de 7,5 cm pour une hauteur de 5 cm.

 

Floraison diurne au mois de Septembre qui dure quelques jours. Fleur de 76 mm de diamètre, pour une hauteur de 90 mm.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Données suppléméntaires

 

Matucana intertexa (Submatucana intertexa)

Description: cactée solitaire d'abord globuleuse à l'apex déprimé, devenant allongée cylindrique, atteignant jusqu'à 36 cm de hauteur pour 7 à 18 cm de diamètre, à l'épiderme vert pâle. 15 à 25 côtes tuberculées mentonnées aux aréoles ellipsoïdales feutrées; 8 à 12 aiguillons radiaux rayonnants, plus ou moins projetés et arqués, d'abord brun clair, devenant grisâtres; 1 ou 2 aiguillons centraux à pointe foncée. Fleurs zygomorphes atteignant jusqu'à 10,5 cm de longueur, à tube floconneux, jaune d'or à la pointe des pétales rouge sang.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 18, Fiche 1681.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé), 1996.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Mammillaria (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae 

 Genre Mammillaria, Haworth 1812

 Nom scientifique: Mammillaria sempervivi

De Candolle 1828

   (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)  

 

Numéro de collecte: ROG 550 (correspondant au cactus présenté ici).
Collecteur: Helmut Rogozinski,
Espèce: Mammillaria sempervivi,
Localité: El Cubo / San Cristóbal, Hidalgo, Mexico
Date: 2001.

 

Distribution:  Mexique (Hidalgo, San Luis Potosi, Nuevo Leon, Guanajuato, Queretaro)

Etymologie:  Mammillaria du Latin "mammilla" = mamelle suite à la forme des organes végétatifs en forme de mamelons ou tubercules ;

sempervivi, dérivé du Latin "semper" = toujours et "vivus" = vivant.

Synonymes: Cactus sempervivi, Mammillaria bachmannii, Mammillaria caput-medusae, Mammillaria tetracentra, Mammillaria tetracantha.

Température minimale:  - 5 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  espèce à croissance lente. Nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Floraison diurne en Mai.

 Cactée de 50 mm de diamètre.

 

Les baies (fuits).

 

 

(Provenance: Kakteen-Piltz, Allemagne)

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

 

1) Mammillaria sempervivi

Description: cactée globuleuse à allongée, à l'apex déprimé, solitaire, devenant occasionnellement cespiteuse avec l'âge, d'environ 6 cm de hauteur pour 8 cm de diamètre; racine napiforme. Mamelons quadrangulaires; axilles laineuses, surtout dans la partie florifère. Aiguillons radiaux peu nombreux, sétacés, blancs; 2 (ou 4 dans la variété tetracantha) aiguillons centraux rigides, courts, bruns à noirs au début, devenant couleur corne à grisâtres. Fleurs décrites blanc sale, mais toujours blanches à strie médiane rose. jaunes. Dans la nature, Mammillaria sempervivi croît sur des sols calcaires, dans des canyons, en association avec d'autres Cactacées.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 3, Fiche 168.

© Edisud, Aix, (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

 

2) It makes a flat-globular plant about 10 to 12 cm in diameter, and stays solitary for some years before clustering from around the base. It has tuberous roots. The stem is dark, dull green, with narrow pyramid-shaped tubercles, axils woolly, abundantly so in the flowering area. There are radial spines only in young plants, up to 7 tiny, white, hair-thin, and soon deciduous, not developing at all in older plants. Central spines 2 (occasionally 3), pointing up and down, 4 mm long, straight to slightly curved, reddish brown at first, later brown to nearly black. Flowers are whitish to pale yellowish, about 1 cm long and wide, funned-shaped, stigmas orange-yellow to pink. Fruit is red; seed brown.

It is not difficult to grow, but slow, and a plant takes about 8 years or more to get to about 10 cm wide, and even longer before it offsets. It is reported from limestone areas, so that limestone chippings may help if trouble is found in getting it to grow.

d'après: Mammillaria by John Pilbeam, The Cactus File Handbook 6, p 268, 1999.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog