Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Asphodelaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Echinocereus (Cactaceae)

   Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Echinocereinae

 Genre  Echinocereus, Engelmann 1848

 Nom scientifique:  Echinocereus russanthus

Weniger 1969 

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distributions:  Etats-Unis (Texas), Mexique (Chihuahua).

Etymologie:  Echinocereus, du Grec "echinos" = hérisson et du Latin, "cereus" = cierge ;

russanthus, du Latin "russus" = rougeâtre et du Grec "anthos" = fleur, par rapport à la couleur de la fleur.

Température minimale:  - 12°C si bref et tenue au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.  

 

 

Cactus âgé de 4 ans, 70 mm de hauteur pour 45 mm de diamètre.

 

Système racinaire d' Echinocereus russanthus.

 

 (Provenance: Ets Kuentz, 83600 Fréjus)

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

 

-----------------------------------------------------

 

Données supplémentaires

 

Echinocereus chloranthus var. russanthus (Synonyme d'Echinocereus russanthus)

Description petite cactée cylindrique devenant quelque peu cespiteuse avec l'âge, atteignant environ 15 à 20 cm de hauteur pour 5 cm de diamètre et possédant 13 côtes. Principales différences avec l'espèce-type, Echinocereus chloranthus: aréoles densément feutrées, aiguillons radiaux plus nombreux (30 à 45), blancs plus ou moins teintés de roux; 7 à 12 aiguillons centraux. Fleurs apparaissant sur n'importe quelles aréoles, rousses à rouge betterave.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 9, Fiche 792.

© Edisud, Aix, 1992 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog