Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae, Xanthorrhoeaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Articles avec #glandulicactus (cactaceae) catégorie

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Sclerocactus (Cactaceae), #Glandulicactus (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre  Sclerocactus, Britton & Rose 1922

 Nom scientifique:  Sclerocactus uncinatus ssp. uncinatus 

(Pfeiffer & Otto) N.P. Taylor 1987

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Glandulicactus uncinatus, (Galeotti) Backeberg 1939

 

Distribution:  Mexique (Chihuahua, Coahuila, Durango, Nuevo Leon, San Luis Potosi, Sonora, Tamaulipas, Zacatecas).

Etymologie:  Sclerocactus du Grec "sclero" = dur, sec par rapport à la forme des épines et l'enveloppe dure des graines et "kaktos" = chardon ;

uncinatus, dérivé du Latin signifiant barbelé, crochet.

(Glandulicactus, du Latin "glandula" = glande et du Grec "kaktos" = chardon).

Basionyme: Echinocactus uncinatus, (Galeottti ex) Pfeiffer & Otto 1848.

Synonymes:  Ancistrocactus uncinatus, Echinomastus uncinatus, Ferocactus uncinatus, Hamatocactus uncinatus, Pediocactus uncinatus.

Température minimale:  - 7 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat minéral drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

--------------------------------------------------

Nouvelle classification 2015

(pour Sclerocactus uncinatus)

Nom scientifique:  Glandulicactus uncinatus

(Galleoti) Backeberg 1939

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

 

 Détail de la spination et des épines.

 

(Provenance: Ets Florence Durand, 34400 Lunel Viel)

https://foudecactus.com/pages/Producteurs_de_cactees_et_de_plantes_succulentes-6477144.html

------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1) Ancistrocactus uncinatus

Description: cactée solitaire oblongue, mesurant environ une vingtaine de centimètres de hauteur pour 7 cm de diamètre. Jusqu'à 13 côtres profondes et sillonnées, tuberculées: aréoles feutrées, prolongées au dessus par une glande nectarifère. 7 à 8 épines radiales flexibles mais robustes, certaines crochues, alternativement jaunes ou brun-rougeâtres.; 1 à 4 épines centrales crochues, généralement plus longues. Fleurs marron à presque noires.

Dans la nature, Ancistrocactus uncinatus vit généralement à l'ombre d'arbustes, dans des sols graveleux parmi les herbes. 

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 11, Fiche 963.

© Edisud, Aix, 1993 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

2) Ancistrocactus uncinatus

Morphologie: d'un bleu vert glauque, la tige scléreuse et solitaire forme une courte colonne d'une 20aine de cm de hauteur et d'environ 7 cm de diamètre. Elle est solidement ancrée au sol par une forte racine napiforme. Les épais mamelons bosselant les 13 côtes se rétractent en période de sécheresse. Ancistrocactus uncinatus  peut perdre ainsi jusqu'à 30 % de son poids qu'il regagne en cas de pluie.

Sur l'épiderme d'un très beau vert à reflets bleus se détachent les aréoles feutrées de jaune portant 7-8 aiguillons externes (L=2,5/5 cm) et jusqu'à 4 aiguillons centraux jaunes à pointe rouge clair. Ils peuvent atteindre 9 cm de longueur et protègent efficacement du soleil et des prédateurs.

Les fleurs naissent sur les mamelons proches de l'apex et plus précisément sur le sillon joignant l'aréole à l'aisselle, ce qui caractérise le genre. Leurs pétales sont bruns avec une face intérieure teintée de rose. Les fruits, rouges, sont charnus et en forme de massue. Portant quelques petites écailles et un reste floral, ils renferment jusqu'à 300 graines noires.

D'après "Guide de l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p10-11.

 

3)

Sclerocactus  uncinatus, Matehualas (Mexique). Photo: R. Rebmann.

Référence: Succulentes, N°4, Novembre 2006.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog