Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae, Xanthorrhoeaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Corynopuntia (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Opuntioideae

Tribu: Cylindropuntieae

 Genre Corynopuntia, F. M.  Knuth in Backeberg & F. M. Knuth 1936

 Nom scientifique:  Corynopuntia invicta 

(T. Brandegee) F. M. Knuth 1936

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

 

Distribution:  Mexique  (Baja California).

Etymologie:  Corynopuntia, du grec "korunê" = massue et opuntia, mot d'origine incertaine, soit d'Opunte (Ville de la Grèce antique), soit d'Opuns (en Inde) ;

invicta, du Latin "invictus" = invincible par rapport à la spination et les épines.

Basionyme:  Opuntia invicta, T. Brandegee 1889.

Synonyme:  Grusonia invicta.

Température minimale:  - 2 ° C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées bien drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Espèce sensible aux cochenilles.  

 

 

Détail des épines et de la spination.  Les épines sont rouges quand elles sont jeunes.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Aeonium (Crassulaceae)

 Famille des Crassulaceae

 Nom scientifique:  Aeonium arboreum

Aeonium arboreum cv. Atropurpureum

 

Origine: cultivar "Atropurpureum" à cause de la couleur pourpre du feuillage.

Distributions:  Canaries, Maroc.

Etymologie:  Aeonium, du Grec "aionion" = plante éternelle ;

arboreum, dérivé du Latin "arbor" = arbre.

Température minimale:  - 4 ° C.

Exposition:  plein soleil sauf en plein été.

Culture:  nécessite un substrat drainant enrichi en terreau. Bien arroser au printemps et en automne. Arroser une fois par mois en été et en hiver.

 

La couleur pourpre est due à une mutation. Il existe 2 cultivars, cv. Schwartzkpof (pourpre presque noir) et cv. Atropurpureum (pourpre).  La couleur pourpre se développe si la plante est placée en plein soleil.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Echinopsis (Cactaceae), #Lobivia (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

 Genre  Echinopsis, Zuccarini 1837

 Nom scientifique:  Echinopsis chamaecereus 

H. Friedrich & Glätzle 1983

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

    Lobivia sylvestrii, G.D.Rowley 1967

 

Distribution:  Argentine (entre les provinces de Tucuman et Salta).

Etymologie:  Echinopsis, du Grec "echinos" = hérisson et "opsis" = ressemblance ;

chamaecereus, du Grec "chamai" = bas, sur le sol et pour Cereus, genre de cactées colonnaires;

Lobivia, anagramme de Bolivia, la Bolivie d'où sont originaires de nombreuses espèces de ce genre;

silvestrii, en référence à Philippo Silvestri (1873-1949), entomologiste et botaniste Italien.

Synonymes:  Cereus silvestrii, Chamaecereus silvestrii, Echinopsis silvestrii.

Température minimale:  - 8 °C si bref et tenue au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat cactées drainant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Se bouture très facilement.

--------------------------------------------------

Nouvelle classification 2015

Nom scientifique:  Lobivia silvestrii

(Speg.) G.D. Rowley 1967

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

  Plusieurs floraisons espacées à partir de Mai.

 

------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1)

Référence: Cactus Aventures International, N°37, Janvier 1998.

 

2)

Chamacereus silvestrii (Cereus silvestrii)

Habitat: Argentine, montagnes de Tucuman.

Ce pygmée parmi les Cereus ne manque dans aucune collection. C'est une petite plante gazonnante composée d'une multitudes de tiges molles étalées sur le sol et n'étant pas plus longues qu'un doigt. Comme ces pousses se brisent facilement, la plante se multiplie sans peine, et par surcroît elle est abondamment florifère, de sorte qu'aucun ami des cactées ne voudrait en être privé. Les 6 à 9 côtes sont piquées de blanc par les petites aréoles surmontées de courtes touffes de poils. Les fleurs, le plus souvent très nombreuses, ont 7 cm de longueur et sont rouge vermillon. Greffée, cette petite cactée produit de jolis arbrisseaux à couronne. Malheureusement, elle est très sensible aux attaques de l'araignée rouge.

Référence: "Cactées", Walter Kupper, Pia Roshardt, (p34-35, édition française), Edition Silva Zucich, 1ère Ed 1954.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Pilosocereus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Cereinae

 Genre  Pilosocereus, Byles & Rowley 1957

 Nom scientifique:  Pilosocereus leucocephalus

(Poselger) Byles & Rowley 1957

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Pilosocereus palmeri, (J. N. Rose) Byles & G.D. Rowley 1957

 Pilosocereus leucocephalus fa. cristata

 

Distributions:  Guatemala, Honduras, Mexique (Chiapas, Hidalgo, Querétaro, San Luis Potosi, Tamaulipas, Veracruz) pour Pilosocereus leucocephalus.

Etymologie:  Pilosocereus, du Latin "pilosus" = couvert de poils et "cereus" = cierge (les sujets adultes ayant une toison de poils couvrant l'apex) ;

leucocephalus, du Grec "leukos" = blanc et "kephale" = tête ;

fa. cristata car il 'agit d'une forme cristée.

Basionyme:  Pilocereus leucocephalus, Poselger 1853. 

Synonyme:  Pilosocereus palmeri fa. cristata.

Température minimale:  0 ° C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière vive. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Epithelantha (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre  Epithelantha, F. A. C. Weber ex Britton & Rose 1922

 Nom scientifique:  Epithelantha micromeris ssp. unguispina

(Bödeker) N. P. Taylor 1998

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

Concernant la nomenclature actuelle, on ne sait pas encore si ce sont des sous-espèces (ssp.) ou des variétés (var.) d' Epithelantha micromeris.

 

Distribution:  Mexique  (Coahuila).

Etymologie:  Epithelantha, du grec "epi" = au dessus, "thele" = tubercule et "anthos" = fleur ;

micromeris, du Grec "micro" = petit et "meris" = partie, suite à la petite taille de l'espèce ;

unguispina, du Latin "unguis" = griffe et "-spinus" = épineux;

ssp. unguispina car certaines épines atteignent 1 cm de longueur.

Basionyme:  Mammillaria micromeris ssp. unguispina, Bödeker 1932.

Température minimale:  - 10 ° C si bref et tenu au sec.

Exposition:  Plein soleil.

Culture:  cactus à croissance lente. Nécessite un substrat minéral. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 Floraison en Mai-Juin , fleur rose.

 

Ci-dessous, le même cactus 10 ans plus tard. Quatre rejetons se sont formés à partir de la plante mère.

 

-------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Epithelantha micromeris

Morphologie:  porté par une racine fibreuse, la tige globulaire d'environ 5 cm de diamètre devient quelquefois courtement cylindrique. Elle est divisée en mamelons d'un millimètre de hauteur disposés en spirale. Ils portent des aréoles blanches garnies de 20 à 30 aiguillons blancs longs de 2 mm et masquant totalement la tige. Au moment de la floraison, les aiguillons proches du sommet s'allongent, prennent la forme d'une massue et deviennent glanduleux.

Les fleurs autogames naissent au sommet des aréoles proches de l'apex, ce qui distingue le genre de celui des Mammillaria où les fleurs sont disposés en couronne autour de la tige. Blanches teintées de rose pâle ou plus rarement jaunes, elles mesurent 5 mm de diamètre. Les fruits rouge vif sont quasiment nus et sans reste floraux. Longs d'une douzaine de mm, ils renferment des graines noires de relativement grande taille (1,5 mm).

Espèce proche: Epithelantha micromeris var. unguispina (Bödeker) Backeberg, plante caractérisée par des aiguillons radiaux moins nombreux mais dont certains, érigés et recourbés, atteignent 1 cm de longueur. Originaire de Nuevo Leon (Mexique).

D'après "Guide de l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p54-55.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Echinocereus (Cactaceae), #Wilcoxia (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Echinocereinae

 Genre  Echinocereus, Engelmann 1848

Nom scientifique:  Echinocereus leucanthus 

N.P.Taylor 1985

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

   Wilcoxia albiflora, Backeberg 1952

 

Distribution:  Mexique  (Sinaloa, Sonora).

Etymologie:  Echinocereus, du Grec "echinos" = hérisson et du Latin, "cereus" = cierge ;

leucanthus, du Grec "leukos" = blanc et "anthos" = fleur, par rapport aux fleurs blanches.

Synonyme:  Wilcoxia albiflora (étymologie: Wilcoxia, patronyme du général Timothy E. Wilcox, amateur passionné de botanique). 

Température minimale:  5°C.

Exposition:  ombre légère. 

Culture:  nécessite un substrat minéral draiant. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

Plusieurs floraisons diurnes successives en Mai-Juin, fleurs roses pâles de 50 mm de diamètre avec un pistil vert pomme. Les fleurs durent quelques jours.  

 

-------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Référence: Cactus Aventures International, N°42, Avril 1999.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Cleistocactus (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

 Genre: Cleistocactus, Lemaire 1861

Nom scientifique:  Cleistocactus sp.

Lemaire 1861   

Cleistocactus sp. fa. cristata

 

Etymologie:  Cleistocactus, du Grec "cleitsos" = fermé par rapport à la forme de la fleur et "kaktos" = chardon;

fa. cristata car il s'agit d'une forme cristée. 

Température minimale:  0 ° C si bref et tenu au sec.

Exposition:  lumière très vive à plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Echinocactus (Cactaceae), #Kroenleinia (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

   Genre  Echinocactus, Link & Otto 1827

 Nom scientifique:  Echinocactus grusonii 

Hildmann 1891

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

 Echinocactus grusonii var. brevispinus

 

Origine: var. brevispinus, cultivar obtenu en culture et qui possède de petites épines par rapport à l'espèce d'origine.

Distribution:  Mexique (Querétaro, San Luis Potosi, Zacatecas pour Echinocactus grusonii).

Etymologie:  Echinocactus, du Grec "echinos" = hérisson et "kaktos" = chardon suite à la forte spination de ces cactus ;

grusonii, en référence à Hermann Gruson (1821-1895), cactophile Allemand ;

brevispina, du Latin "brevis" = court et "spinus" = épine ;

subinermis, dérivé du Latin "sub" = presque et "inermis" = sans épine.

Synonymes:  Echinocactus grusonii  var. inermis, Echinocactus grusonii  var. subinermis.

Température minimale:  - 2 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

-------------------------------------------------------

Nouvelle classification 2015

(pour Echinocactus grusonii)

Nom scientifique:  Kroenleinia grusonii

(Hildm.) J. Lodé 2014

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Hatiora (Cactaceae), #Rhipsalis (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Rhipsalideae

 Genre  Hatiora, Britton & Rose in Bail, 1915

 Nom scientifique:  Hatiora salicornioides

(Haworth) Britton & Rose ex L.H. Bailey 1915

 (The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

  Rhipsalis salicornioides, Haworth 1819

 

Distribution:  Brésil (Bahia, Espirito Santo, Minas Gerais, Parana, Rio de Janeiro, Sao Paulo).

Etymologie: Hatiora, anagrame du nom de genre invalide Hariota en l'honneur de Thomas Hariot (1560-1621), astronome et mathématicien Anglais, ayant effectué de nombreux voyages d'Histoire Naturelle (Cactaceae) ;

salicornioides, du Grec "-oides" = ressemblant à et pour le genre Salicornia, par rapport à la forme des tiges.

(Rhipsalis, du Grec "rhips" = jonc, tresse,  suite à l'aspect entrelacé des tiges).

Basionyme: Rhipsalis salicornioides, Haworth 1819.

Température minimale:  5° C.

Exposition:  à l'ombre. 

Culture:  cactus épiphyte et terrestre. Sa croissance est assez rapide. Nécessite un substrat de type orchidées drainant avec du sable. Arroser normalement de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver. Se bouture très facilement à partir des tige dans un mélange terreau-sable (50-50). Culture à mi-ombre en plein été et brumisations régulières.

 

 

 

Floraison à la fin de l'hiver de Février au printemps. Au départ les boutons floraux sont oranges, puis la fleur devient jaune quand elle s'ouvre. La floraison dure au moins un mois.

 

Observations au microscope

Epiderme de la tige (100 X)

Epiderme 100 X etat frais Hatiora

 

Stomate (400 X)

Stomate 400 X etat frais Hatiora

 

-----------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1) Hatiora Britton & Rose, Standard Cycl. Hort. Bailey (3): 1432 (1915) 

Espèce type: Rhipsalis salicornioides Haworth

Distribution: Brésil

Synonymes: Epiphyllum subg. Epiphyllopsis  Berger, Kakten 97 (1929);

Epiphyllopsis  (Berger) Backeberg & Knuth, Kaktus-ABC 158 (1935);

Pseudozygecactus Backeberg, Blätt. Kakt.-forsch. 5 (6): Diagnosen (1938);

Rhipsalidopsis Britton & Rose, The Cacaceae 4: 209 (1923).

Hatiora ressemble aux Rhipsalis. Tous les segments des pousses sont strictement déterminés. Fleurs colorées toujours terminales, avec une aréole composée. Fruit rondelet ou anguleux.

 

2) Hatiora subg. Hatiora

Hatiora salicornioides (Haworth) Britton & Rose, Stand. Cycl. Hort. Bailey 3: 1433 (1915)

Basionyme: Rhipsalis salicornoides, Haworth, Suppl. Pl. Succ. 83 (1819). Presque tous les auteurs utilisent le nom corrigé salicornioides.

Synonymes: Cactus salicornioides (Haworth) Link & Otto, Icon. Pl. Select. Hort. Berol. 49 (1820);

Hariota salicornioides (Haworth) De Candolle, Mém. Cact. 27 (1834).

Type: Indes occidentales, cult. avant 1818 par Loddiges, prob. non conservé.

Néotype (Barthlott & Taylor 1995): Collectionné au Brésil, par M. Bowie et Cunningham 1816" cult. hort. Kew, aquarelle de T. Duncanson (K).

1.1 Hatiora salicornioides fa. salicornioides

1.2 Hatiora salicornioides fa. cylindrica

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 54 et 55, Succulentes, Spécial 2006.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Rebutia (Cactaceae)

 Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Rebutiinae

 Genre  Rebutia, K. Schumann 1895

 Nom scientifique:  Rebutia sp.

K. Schumann 1895

Rebutia cv. Sunrise

 

Origine: hybride horticole résultant du croisement de R. heliosa et R. pulvinosa ssp. albiflora.

Etymologie:  Rebutia, en référence à G. Rebut, viticulteur français, grand amateur de Cactées au XIX ème siècle.

Température minimale:  0° C si tenu au sec.

Exposition:  lumière très vive.

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. 

 

 

Floraison en Mai - Juin.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Mammillaria (Cactaceae), #Dolichotele (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae 

 Genre Mammillaria, Haworth 1812

 Nom scientifique:  Mammillaria longimamma

De Candolle 1828

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

  Dolichothele longimamma, Britton & Rose 1923

 

Distribution:  Mexique (Hidalgo).

Etymologie:  Mammillaria, du Latin "mammilla" = mamelle suite à la forme des organes végétatifs en forme de mamelons ou tubercules ; 

longimamma, du Latin "longus" = long et "mamma" = mamelon par rapport à la longueur des tubercules.

Synonyme:  Dolichothele longimamma.

Noms vernaculaires:  Cactus à mamelles, Mamillaire à longs mamelons.

Température minimale:  - 4° C, au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat de type minéral drainant et un pot profond à  cause de la racine tubéreuse de la plante. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 

Plusieurs floraisons espacées de Mai à Septembre. Fleurs jaunes de 30 mm de diamètre.

 

-------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

Dolichothele longimamma

Habitat: Mexique (Hidalgo, Ixmiquilpan, Zimapan).

Cette espèce gazonnante de culture facile est bien connue. De couleur herbacée et à pulpe tendre, elle est particulièrement intéressante à cause de ces tubercules cylindriques pouvant atteindre plus de 8 cm. Les jeunes aréoles portent un peu de laine, les aiguillons radiaux sont minces, celui du centre étant aciculaire. Sur les plantes saines et robustes, les très grandes fleurs jaunes naissent en grand nombre. La reproduction peut très bien se faire à l'aide de tubercules utilisés comme boutures, les pousses apparaissant à la base.

Référence: "Cactées", Walter Kupper, Pia Roshardt, (p112-113, édition française), Edition Silva Zucich, 1ère Ed 1954.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Echinopsis (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cereeae

Sous-tribu: Trichocereinae

 Genre  Echinopsis, Zuccarini 1837

 Nom scientifique:  Echinopsis oxygona

(Link & Otto) Pfeiffer & Otto 1838

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

Echinopsis oxygona f. brevispina

 

Distributions:  Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay.

Etymologie:  Echinopsis, du Grec "echinos" = hérisson et "opsis" = ressemblance ;

oxygona, du Grec "oxys" = pointu, aiguisé et "gonia" = marge, coin par rapport à la forme des côtes ;

brevispina, du Latin "brevis" = court et "spinus" = épine ;

f. brevispina car les épines sont plus courtes que l'espèce type.

Basionyme:  Echinocactus oxygonus, Link & Otto 1830.

Température minimale:  de - 4 à - 7° C  si bref et tenu au sec.

Exposition: plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Peut être planté en pleine terre dans le Sud de la France dans un sol bien drainant. Cactus cestipeux formant de nombreux rejets. Les rejets peuvent être replantés.

 

 

Plusieurs floraisons diurnes espacées en Mai-Juillet. Fleurs roses de 15 cm de long et de 7 cm de diamètre.

 

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Aloe (Xanthorrhoeaceae)

 Famille des Xanthorrhoeaceae

(Anciennement Famille des Liliaceae)

Genre: Aloe Linné 1753

 Nom scientifique:  Aloe arborescens

Miller 1768

 

Distribution:  Sud de l'Afrique.

Etymologie:  Aloe, du Grec "aloe" = nom de plante;

arborescens, du Latin "arbor" = arbre.

Synonymes:  Aloe fructicosa, Aloe arborea, Catevala arborescens.

Température minimale:  - 3°C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  nécessite un substrat drainant. Arroser de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver (une fois par mois par beau temps). Peut être planté à l'extérieur dans le sud de la France dans un sol bien drainant. Nombreux rejets à la base qui se forment et que l'on peut bouturer facilement.

 

 

-----------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1) Aloe arborescens Mill.

A dense, shrubby aloe, 2-3 tall; it is the most widely distributed of its genus in South Africa, extending along the mountain ranges (but also down to sea level) from Riviersonderend in the Western Cape to Mpumalanga and Limpopo Provinces, a range of more than 1600 km in South Africa alone; it occurs in Mozambique and eastern Zimbabwe, extending westwards to the Victoria Falls; in Malawi it grows at the top of Dedza Montain. It is common in cultivation, sometimes forming impenetrable hedges. The common form has scarlet flowers on a simple, conical or elongated-conical raceme, but there is a less vigorous form with yellow flowers. Flowering from May to June. A third form with a single stem of 1-2 m is reported to occur on Mount Mulanje in Malawi. Subsp. mzimnyati (Vaan Jaarsveld & Van Wyk 2005) is a smaller form with shorter perianth, growing on quartzitic sanstone cliffs along the lower Mzinyathi (Buffels) River near its confluence with the Tugela in KwaZulu-Natal. Dwarf form of this species crowded onto cracks in rocky terrain have been seen on the slopes of the southern Langeberg near Robertson in the Western cape.

Référence: Doreen Court, dans "Succulent Flora of Southern Africa", Revised Edition, Struik Nature Edition, p 240, 2010.

 

2) Aloe arborescens

Miller, Gard. Dict. ed. 8: no. 3 (1768)

Plant much branched, with stems to 2-3 m high, 30 cm thick at the base, with persistant dead leaves for 30-60 cm. Leaves densely rosulate, triangular, 50-60 x 5-7 cm, dull green to grey-green; margins with firm teeth, 3-5 mm long, usually curved towards the apex, 5-20 mm apart. Inflorescence 60-80 cm tall, usually simple, sometimes with one branch. Racemes conical to elongate-conical, 20-30 x 10-12 cm, densely flowered. Floral bracts ovate-acute to obtuse, 15-20 x 10-12 mm. Pedicels 35-40 mm long. Perianth scarlet, 40 mm long, base rounded, 7 mm across the ovary, slightly, narrowed above, then enlarging towards the mouth; outer tepals free to the base. Stamens and style exserted c. 5mm.

South Africa Eastern Cape, Fort Cunynghame, Galpin 2463 (PRE, GRA). The species was not typified by Miller and no original herbarium material has been traced; hence, Galpin 2463 was designated as neotype (erroneously referred to as holotype) by Glen and Hardy (2000). Widely distributed in Malawi, Mozambique, Zimbabwe and South Africa; typically found on rocky slopes, sometimes in dense bush, from near sea-level up to 2,800 m in altitude.

Référence: S. Carter, J.J. Lavranos, L.E. Newton, C.C Walker, dans "Aloes, The Definitive Guide", Kew Publishing Edition, p 660, 2011.

 

3)

Référence: Succulentes, N°1, Février 1997.

 

4)

Photo: J. Lodé

Référence: Cactus Aventures International, N°34, Avril 1997.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Echinocactus (Cactaceae), #Kroenleinia (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

   Genre  Echinocactus, Link & Otto 1827

 Nom scientifique:  Echinocactus grusonii

Hildmann 1891

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006) 

  

Distribution:  Mexique (Querétaro, San Luis Potosi, Zacatecas).

Etymologie:  Echinocactus, du Grec "echinos" = hérisson et "kaktos" = chardon ; 

grusonii, en référence à Hermann Gruson (1821-1895), cactophile Allemand.

Noms vernaculaires:  Coussin de belle mère, Tonneau d'or.

Température minimale:  - 6 °C brièvement si tenu au sec.

Exposition:  plein soleil. 

Culture:  nécessite un substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec. Seuls les gros sujets âgés peuvent fleurir.

Cette espèce est considérée comme en danger sur la liste rouge de l' IUCN https://www.iucnredlist.org/species/40962/2947851

--------------------------------------------------

Nouvelle classification 2015

Nom scientifique:  Kroenleinia grusonii

(Hildm.) J. Lodé 2014

   (Taxonomie des Cactaceae, J. Lodé, Ed. 2015)

 

 

Détail des épines et de la spination.

 

(Provenance: IKEA)

-----------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1) Echinocactus grusonii

Description: cactée globuleuse, atteignant jusqu'à 1,30 m de hauteur pour 1 m de diamètre, tuberculée au début, devenant finement côtelée par la suite. Epiderme vert clair brillant, apex laineux. Epines projetées jaune d'or. Fleurs campanulées à pétales et sépales fortement lancéolées, jaune cadmium à l'intérieur, brunâtre à l'extérieur. Fruits laineux et épineux.

Dans la nature, Echinocactus grusonii vit jusqu'à 2000 m d'altitude, sur des sols caillouteux parmi les buissons et les herbes. C'est une espèce qui se raréfie dans l'habitat, essentiellement à cause du commerce.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 9, Fiche 789.

© Edisud, Aix, 1992 (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

2) Echinocactus grusonii

Morphologie:  sa tige d'un vert gai reste longtemps globulaire mais peut développer une courte colonne atteignant 1 m de hauteur et 70 cm de diamètre. Elle est généralement solitaire mais les plants âgés peuvent émettre des rejets à leur base.

Au nombre de 20 à 35, les côtes rectilignes et aigües sont séparées par des sillons nets. Tous les 2 cm, elles sont ponctuées d'aréoles feutrées de jaune portant 8-10 aiguillons radiaux longs de 4 cm environ. Ils sont jaune d'or et portent des stries transversales. Disposés en croix, les 4 aiguillons centraux sont plus larges, incurvés et longs de 5 cm.

Seules les plantes de plus de 50 cm de diamètre sont aptes à fleurir, ce qui demande en général de 20 à 25 ans. D'un jaune cadmium, les fleurs en entonnoir sont longues de 6 cm et larges de 5. Diurnes et autogames, elles s'ouvrent entre juin et septembre. Elles sont peu spectaculaires et naissent dans la laine jaune recouvrant les aréoles jeunes de l'apex.

Les fruits sont des baies plutôt oblongues de 20 mm, d'abord densément velues puis inermes. Elles abritent des graines d'un brun très foncé au hile réduit mesurant 1,5 mm de longueur.

D'après "Guide de l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p38-39.

 

3)

Référence: Cactus Aventures International, N°26, Avril 1995.

 

4)

Echinocactus grusonii

Habitat: Mexique (de San Luis Potosi jusqu'à Hidalgo).

C'est l'une des plus belles cactées globuleuses! Notre illustration ne représente que le sommet d'une plante encore jeune. La croissance est très lente, et avant l'apparition des premières fleurs, il s'écoule des dizaines d'années. Mais même sans fleurs, cette plante aux aiguillons jaune clair est l'ornement de toute collection. Les grandes plantes comptent en général plus de trente côtes, leur diamètre est de 60 à 80 cm, la hauteur dépassant 1 m. Le sommet est recouvert d'une toison de feutre blanc où naissent sur un double ou triple rang de grandes fleurs d'un jaune soyeux et qui ne s'épanouissent que sous la caresse du soleil.

Référence: "Cactées", Walter Kupper, Pia Roshardt, (p108-109, édition française), Edition Silva Zucich, 1ère Ed 1954.

Voir les commentaires

Publié le par foudecactus.over-blog.com
Publié dans : #Hylocereus (Cactaceae)

  Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Phyllocacteae

Sous-tribu: Hylocereinae

Famille des Cactaceae

Genre  Hylocereus, (Berger) Britton & Rose 1909

Nom scientifique:  Hylocereus undatus

(Haworth) Britton & Rose 1918

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 

Distributions:  origine incertaine. Répandu dans les tropiques du Nouveau Monde et l'Asie du Sud-Est.

Largement cultivé au niveau des tropiques pour ses fruits comestibles.  Les baies (fruits) de cette cactée sont comestibles et appelés pitaya (ou pitahaya) ou Fruits du Dragon en Asie.

Etymologie:  Hylocereus, du Grec "hyle" = forêt et pour "Cereus", genre de cactées colonnaires ;

undatus, dérivé du Latin = onduleux, par rapport à la forme des côtes de la tige.

Basionyme:  Cereus undatus, Haworth 1830.

Cactée hémiépiphyte.

Température minimale:  -  2 °C.

Exposition:  mi-ombre.

Culture:  sa croissance est assez rapide. Nécessite un subtrat de type orchidées drainant avec du sable. Arroser normalement de Mars à Octobre puis diminuer les arrosages en hiver. Brumisations fréquentes par temps chaud. Se bouture facilement à partir des tiges .

Ci-dessous, bouture que j'ai ramené du Mexique. Elle n'a fleurit qu'une seule fois en Mai 2006. Floraison nocturne subtilement parfumée qui n'a durée malheureusement qu'une seule nuit ! 

 

 

 

 

-----------------------------------------------------

 Données supplémentaires

 

1) Hylocereus (Berger) Britton & Rose, Contr. US Nat. Herb. 12 (10):428 (1909)

Espèce type: Cactus triangularis L.

Distribution: Du sud du Mexique au nord de l'Amérique du sud (Pérou, Bolivie, Brésil), Antilles.

Synonymes: Wilmattea Britton & Rose, The Cactaceae 2: 195 (1920);

Mediocactus Britton & Rose, The Cactaceae 2: 210 (1920).

 Pousse généralement avec 3 côtes, fleurs nocturnes.

 

Groupe Hylocereus

Hylocereus undatus (Haworth) Britton & Rose ex Britton, Flora of Bermuda 256 (1918)

Basionyme: Cereus undatus, Haworth (non Pfeiffer 1837), Phil. Mag. 7:110 (1830)

Synonymes: Cereus tricostatus Roland-Gosselin, Bull. Soc. Bot. France 54: 664 (1907);

Hylocereus tricostatus (Roland-Gosselin) Britton & Rose, Contr. US. Nat. Herb. 12 (10):429 (1909).

Type: non désigné. Néotype (Taylor 1995): Curti's Bot. Mag. t. 1884 Cactus triangularis (1817).

Distribution: probablement originaire du sud du Mexique, aujourd'hui il peut être trouvé dans toute l'Amérique tropicale. Il est souvent cultivé pour ses grandes fleurs ou ses fruits comestibles. Cette espèce compte parmi les premières cactées connues en Europe (Plumier 1697).

Référence: Anton Hofer dans "Cactées épiphytes", pages 25 et 26, Succulentes, Spécial 2006

 

2) Hylocereus undatus

Morphologie: Hylocereus undatus est une espèce épiphyte, grimpant grâce aux racines adventives naissant sus ses tiges très ramifiées, longues de plusieurs mètres et de 8-10 cm de diamètre.

Les articles vert foncé longs de 30-50 cm sont séparés par des étranglements. Ils portent 3 côtes minces.

Les arêtes à bord corné sont marquées d'encoches nettes aux creux desquelles se nichent des aréoles brun foncé hérissées d'1 à 3 aiguillons de 2 à 4 mm de longueur.

Les fleurs nocturnes s'ouvrent en août et septembre (dès le mois de juin sur la Côte d'Azur). Elles sont magnifiques malgré une odeur âcre que certains trouvent franchement désagréable. Elles mesurent une trentaine de centimètres de longueur.

Leur péricarpelle est couvert d'écailles glabres en forme de feuille. D'un jaune souvent verdâtre, les pétales externes sont minces et incurvés. Les pétales internes sont blancs et dressés.

D'une dizaine de centimètres de diamètre, les fruits rouges sont écailleux. Ils renferment une pulpe blanche comestible et s'ouvrent par une fente irrégulière, faisant apparaître de petites graines noires.

D'après "Guide de l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p71.

 

3)

Hylocereus undatus, fruit immature, puis bouton et fleur, Ciudad Granja. Photo: J.-M. Chalet.

 

Référence: Succulentes, N°2, Mai 2006.

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23

Articles récents

Hébergé par Overblog