Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foudecactus.com

Foudecactus.com

Site dédié aux cactus (Cactaceae) et aux plantes succulentes (Asparagaceae, Crassulaceae, Euphorbiaceae, Xanthorrhoeaceae). Toutes les plantes présentées ici sont issues de ma collection personnelle.

Publié le par foudecactus
Publié dans : #Astrophytum (Cactaceae)

Famille des Cactaceae

Sous-famille: Cactoideae

Tribu: Cacteae

 Genre Astrophytum, Lemaire 1849 

 Nom scientifique:  Astrophytum capricorne 

(A. Dietrich) Britton and Rose 1922  

(The New Cactus Lexicon, Ed. 2006)

 Astrophytum senile, Fric 1925  

 

Distribution:  Mexique  (Coahuila, Nuevo Leon, San Luis Potosi).

Etymologie:  Astrophytum, du Grec "aster "= étoile et "phyton" = plante (forme étoilée de la plante) ;

capricorne, du Latin "capricornis" = en forme de corne de chèvre (forme des épines).

Basionyme:  Echinocactus capricornis.

Synonyme:  Astrophytum senile.

Température minimale:  - 6 °C si bref et tenu au sec.

Exposition:  plein soleil.

Culture:  substrat de type cactées. Arroser de Mars à Octobre puis hiverner au sec.

 

 Plusieurs floraisons diurnes à partir de Juin. Fleurs de 50 à 60 mm jaunes à gorge rouge orangée.

 

Ci-dessous, autre Astrophytum capricorne

 

Système racinaire d'Astrophytum capricorne.

 

-------------------------------------------------------

Données supplémentaires

 

1) Astrophytum capricorne

Description: plante d'abord globuleuse, devenant cylindrique avec l'âge, recouverte d'une matière floconneuse blanchâtre plus ou moins abondante selon les individus, et possédant de longues épines recourbées vers le haut. Fleurs infundibuliformes (en forme d'entonnoir), odorantes, jaunes au coeur rouge.

Astrophytum capricorne vit au nord du Mexique, dans le matorral, association végétale d'herbacées, de succulentes et de broussailles, sur des buttes calcaires, dans les fissures des rochers. L'hiver est caractérisé par des amplitudes thermiques importantes (différences de températures entre le jour et la nuit), et il n'est pas rare qu'il supporte quelque nuits de gel.

Référence: Joêl Lodé, Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 4, Fiche 6.

© Edisud, Aix  (reproduit avec l'aimable autorisation de Joêl Lodé).

 

 

2) Astrophytum capricorne

Morphologie:  la tige plus ou moins sphérique devient cylindrique avec le temps. Elle atteint alors 30 cm de hauteur et 15 cm de diamètre. De couleur vert clair, elle est ponctuée de minuscules pilosités couleur de rouille près de l'apex mais devenant blanches. Les 8-9 côtes sont ponctuées de grandes aréoles d'un blanc sale distantes de 0,6 cm. Chacune porte 5-10 aiguillons brun jaune et tordus de 3-10 cm de longueur. Aplatis et atteignant 3 mm de large, ils s'enchevêtrent au dessus de l'apex et gardent un aspect liégeux caractéristiques. Les fleurs, diurnes, sont les plus grandes du genre puisqu'elles mesurent 6-7 cm de longueur. Apicales, elles s'ouvrent au début de l'été et durent plusieurs jours. Leur pétales sont jaunes à gorge rouge orangé.

Les fruits couverts de petites écailles velues portent un reste floral. Secs à maturité et indéhiscents, ils contiennent des graines au test brun brillant (0,4 mm de diamètre).

D'après "Guide de l'Amateur de Cactus", Pierre-Louis Fröhring, Editions Belin 1998, p20.

 

3)

Astrophytum capricorne

Habitat: Mexique septentrional.

Astrophytum capricorne possède des côtes à arêtes vives, elle porte des flocons laineux en plus ou moins grand nombre; mais il arrive aussi que la laine manque entièrement. De fait, la plante peut varier dans une mesure extraordinaire, notamment en son armure. Celle-ci consiste en touffes d'aiguillons aplatis ayant jusqu'à la longueur d'un doigt; irrégulièrement tordus et recourbés, ces aiguillons, qui tombent avec l'âge, habillent la tige d'un invraisemblable fouillis d'épines. Au sommet, les aiguillons forment une sorte de toupet dont sortent les fleurs jaunes citron et rouge profond dans la gorge.

Référence: "Cactées", Walter Kupper, Pia Roshardt, (p94-95, édition française), Edition Silva Zucich, 1ère Ed 1954.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog